Magazine Info Locale

Malaise dans le milieux culturels Bernayens que se passent-ils ?

Par Unevillemaville2
Malaise dans le milieux culturels Bernayens que se passent-ils ? Je me pose une question : Que faut-il faire pour remotiver le public à ressortir aux divers spectacles organisés par la ville de Bernay et s'est divers organisateurs ? Car après le concert que l'amicale de la police à proposer.
Car après la soirée d'élection de "Miss Eure".
Après quelques concerts où il y a en gros moins de 100 personnes à chaque fois, cela a de quoi laisse pantois, non ? On peut toujours trouver à redire sur le, les concerts ou la, les soirées proposer qui ne serait pas du goût de tous, etc. On pourrait redire sur le prix d'entrées de ce genre de soirées là. Ensuite, on pourrait aussi invoquer la conjoncture ici, la crise (même si le plus dure et derrière nous) là. Mais dites moi, qu'est-ce qui arrive au public Bernayens pour qu'il en arrive à déserter les salles de spectacles ainsi ? Ne serait-ce pas le trop-plein de spectacles gratuits offerts par telles ou telles associations, par la municipalité ? Je me le demande. Si nous nous rappelons les diverses venues d'artistes reconnues tels que "Sheila", "Nicoletta", "Maxime le Forestier" - "Pierre Bachelet", "Julie Piétri" etc., le public si je me souviens bien avait alors répondu présent et la salle alors était pleine (pas loin de 500 personnes) pour voir ces artistes-là. Pareil pour les récentes nuits de la mode Bernayennes, le public avait toujours répondu présent. Ne serait pas alors une certaine lassitude de celui-là sur le côté répétitif des activités proposer ? Lorsqu'un spectacle et proposé à la réservation (je parle pour l'année 2011) celles-ci ne dépassent pas les 60 locations évidement aux vues des coûts organisationnels frais d'artistes - SACEM, etc., il est logique que les organisateurs préfèrent annulée que de courir à une grosse perte financière, cela va de soi. Alors, pourquoi les acteurs, organisateurs du milieu culturel, etc., ne se rencontreraient-ils pas pour se poser ensemble des questions pour redynamiser leurs différentes actions ? Oui je trouve que s'en doute une réorganisation des grands moments forts culturels de l'année pourrait être établie pour que chacun puisse y avoir un créneau pour que non pas, non plus sur quelques "Coups" juillet - septembre seulement soient organisés les gros moments forts, mais pour que l'on puisse aussi les mois dis "Plus creux" découvrir des choses de qualités et semblent rentrées dans la ligne de nos divers gouts. Oui, je me demande aussi, pourquoi aussi les commerçants locaux adhérents-ils moins à l'aide, bénévoles et/ou par des encarts publicitaires dans les programmes des dis spectacles ou par le prêt d'outils, de matériaux, etc. ? Je sais aussi que plus ou moins "L'UCIAL" est en pleine crise intestinale et que ceux-là peuvent avoir s'en doute de la peine à offrir des choses plaisent aux divers publics que représente la population. Alors, j'aimerais (même si je sais que jamais ceux-là ne me les communiquerons) voir les chiffres allient les coûts et le taux de fréquentation des derniers "Salons d'Automne 2011". Le paysage culturel serait-il en décrépitude ? Oserais-je dire qu'outre le public fidélisé de telles ou telles associations, le public plus généraliste deviendrait alors frileux ? Pourtant ce n'est pas les activités qui manquent, concerts dans les bars, dans les lieux patrimoniaux, dans les rues, les activités associatives, municipales, apports extérieurs (festival "Octobre en Normandie", l'Opéra de Rouen, etc.). Donc, oui, je crois qu'il serait urgent d'entamé concertation qui je me répète serait la bienvenue pour enfin trouver le ou les moyens de relancer, remotivé l'envie de sortir du public Bernayen. Gageons que pour 2012 tous s'est soucis s'est déçues de la culture retrouve une motivation réelle et à toute épreuve et qu'ainsi ils nous concoctent une réelle programmation digne de ce nom et de notre ville. Notre ville qui hélas, à la morosité à fleur de peau. Qui laisse percevoir une sorte de morosité ambiante palpable (à cause de divers fermeture de magasins, fermeture d'usine, malaises sociétaux, etc.). Photographie : "Salle le Rex" par le citadin octobre 2011 (salle du Rex avant la projection de courts métrages lors du 18e Festival de cinéma de Bernay-Burkina-Faso). Avec l'aimable autorisation des organisateurs.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Unevillemaville2 701 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte