Magazine

Une nuit au Sex Machine

Publié le 15 octobre 2011 par Antoine Dubuquoy

C'est dingue! J'ai réussi à entrer au Sex Machine, sans me faire latter par Big Phiphi. Dans la boîte, même Phil Manoeuvre et Jean-Pierre Dionnet avaient aussi franchi le seul de l'établissemet, sans se faire cogner. Faut dire qu'en 30 ans, Phiphi a dû s'assouplir, devenir sentimental. Quelle soirée! D'abord, le lieu, VIP Room avec décor vintage sorti tout droit de nos années d'adolescence. On croise Phil Man sans lunettes pendant 15 secondes. Dionnet, en costar. Gilles Verlant, Olivier Cachin, Valli, Vincent Palmer, Chloé Mons. On descend des vodka-Schweppes en attendant Kid Creole & the Coconuts. Cool quoi. The place to be! Avec une bonne bouffée de ce je ne sais qui qui fait remonter le temps. Les Enfants du Rock. Le mythe des 80s, dernier vestige connu d'une époque où, oui, jeunes gens, il y avait du rock à la télé. Avant le formatage, la perte des illusions et la chute du communisme. Jack Lang était déjà courtisan. Mais il avait du style et Tonton était fringant. Manoeuvre n'était pas encore juré de le Nouvelle Star, et encore proche de ses années Métal Hurlant.

Coup de frein sur la nostalgie. Kid Creole entre en scène. Nouveau combo, nouvelles Coconuts. Eh oui, les Coconuts d'origine se sont pris 30 ans dans le brushing. Que sont-elles devenues d'ailleurs? Le Kid lui est impeccable. Un peu ridé, une tête à la Edward James Olmos (spécialiste de rôles de flic latino désabusé dans les films US), la zoot suit rose parfaite, le galure de travers. La moustache en moins. C'est Marc Lièvremont qui en a hérité...

Caroline was a dropout, Endicott, Annie... Que du bon. August Darnell (c'est le blase du Kid, pour ceux qui auraient loupé un épisode) a la pêche. Les nouvelles Coconut sont coquines, trois blondes aux yeux bleus format Paris Hilton aux déhanchements synchrones qui poussent les yeux des mâles hors de leurs orbites. Un show presque trop court, avec la choriste du Sieur Darnell qui lance un My Boy Lollipop (de Millie Small - minute culturelle) d'enfer en attendant que Monsieur revienne sur scène, zoot suit noir à pois blancs, et Coconuts en robes Charleston blanches.

Pour le bonheur des petits et des grands, preuve vidéo:

Et au fait, jeunes gens, Sex Machine ressort de DVD!!! Que du bonheur!

(Merci à mes amis de Sony Music pour cette soirée d'anthologie)

Enjoy!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Antoine Dubuquoy 2892 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte