Magazine

plaidoyer pour la trans identité

Publié le 16 octobre 2011 par Liberty32

Déclaration Universelle des droits de l’homme :

Article 1er : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Devise Française inscrite sur les frontons des édifices publics :

Liberté – Egalité – Fraternité

Que peut bien signifier cette déclaration des droits de l’homme et que peut bien signifier cette devise si une partie de la population  française est laissée pour compte, ignorée, bafouée dans ses droits les plus élémentaires comme :

-   la libre circulation,

-   le droit au logement,

-   le droit au travail,

-   la filiation,

-   l’éducation,

-   la santé,

-   le droit simple à la vie privée sans aucune discrimination ?

Pourquoi faut-il que ce soit la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui donne des leçons de civisme à la France ?

 

Pourquoi faut-il que ce soit la Cour de Cassation qui en dernier lieu se prononce dans des affaires de trans identité ?

Parce qu’il y a un vide juridique important, une non volonté de légiférer en la matière, parce qu’il y a un immobilisme énorme qui jettent en pâture une fange de la population française au libre arbitre, à la discrimination, à l’isolement, à la marginalisation.

Que savons nous de la trans identité, qui sont ces personnes, combien sont-elles, quelles sont leurs difficultés, quelles sont leurs attentes ?

Ce que l’on sait et ce que l’on voit n’est que la partie visible de l’iceberg, mais doit on ignorer cette partie visible et la partie immergée de l’iceberg sous prétexte qu’elles ne sont pas visibles ? Il y a d’énormes risques à agir ainsi !

Chacun de ces hommes, chacune de ces femmes ne peuvent être ignorés.

- Il est peut être temps à l’aube du 21eme siècle de tourner la page d’un archaïsme dont la France ne peut se glorifier.

- Il est peut être temps de démystifier la trans identité et de rendre à chacune de ces femmes et chacun de ces hommes les droits fondamentaux énoncés dans la « Déclaration Universelle des Droits de l’Homme » dont la France se prévaut et qu’elle porte si haut.

- Il est peut être temps enfin que la France accueille la particularité de ces hommes et femmes sans aucune discrimination.

·   Il est temps de dire NON à la précarisation et à l’isolement

·   Il est temps de dire OUI à une société plus juste et plus ouverte.

Et Pour cela il faut légiférer en de nombreux domaines, afin que droits et protections soient accordés à ces personnes qui de leur côté respectent leurs engagements et payent leurs impôts.

- Le premier grand pas à faire serait d’attribuer le changement d’état civil à toutes les personnes ayant remplies les conditions actuelles dans le cadre de cette démarche.

- Le deuxième grand pas serait une simplification des dites démarches et une accélération des procédures,

- Enfin inscrire la trans identité dans les causes de discrimination.

Car à l’heure actuelle ce sont des milliers de personnes qui vivent à l’ombre d’une société antique, rétrograde,  désuète et cela est intolérable.

Il est temps qu’un volontarisme commun voit le jour afin de redonner à la France ses lettres de noblesses.

Etre à ce jour Français et Française et sans papiers est un non sens.

En soutenant notre volonté d’une équité pour tous, vous nous aiderez à faire progresser notre pays

joanna.liberty@orange.fr


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Liberty32 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte