Magazine Humour

L'habit, fait le géologue

Publié le 25 février 2008 par Tom Vanderstichele
Le cours sur la tectonique des plaques, reprend après avoir enlevé les broussailles qui étaient sur l’aigle et après avoir prouvé le rôle des parents dans cette transe, je vais vous parler des vêtements. Pour le début du cours, voyez, chers jeunes, la catégorie « Les continents, ça bouge ».

Oublions dans ce cours, le protocole, ne parlons ni de chapitre, ni d’avant-propos et encore moins de préface, c’est le genre de chose que vous trouverez dans un livre. Le livre, c’était un tas de papier, découpé en feuillets reliés, avec parfois des images, mais surtout beaucoup de lettres, bref un truc que seuls l’élite de la jeunesse connaît encore. Citons par exemple, Voici, Holà, Pif Gadget ou encore Casse-toi Magazine et Pôv Type, derniers nés dans la presse de proximité.

Donc, je vais aborder ce que les sportifs attendent, les habits qui sauvent, en cas de mouvement tectonique. Tous ceux qui tombent sur mon blog vont avoir, enfin sous les yeux la description des vêtements qu’il faut porter pendant les mouvements des Continents.

Avant tout, il faut s’habiller avec des vêtements qui vous donneront toute l‘aisance pour ne pas entraver vos mouvements. Etudions, de haut en bas, les différents parties du corps. Honneur au haut, la tête. Elle sera recouverte d’une couche protectrice de gel, pour éviter que le magma ne brûle le crâne chevelu. Certains, se rasent complètement la tête et tatouent leur plaque minéralogique sur leur cervelet. C’est une très mauvaise idée, car le gel protecteur ne pouvant trouver accroche, met du temps pour sécher et cela donne une odeur cadavérique, comme si on portait des restes humains sur la tête. Malgré, que cette idée vient d’être suggérée par un petit gars de Neuilly, vraiment je déconseille, de plus gravé sur l’arrière de son crâne des sigles, comme des croix, des aigles et autres logos n’apporte rien à la protection contre le magma.

Au contraire, si dans quelques mois la CACA, Conférence Académicienne et Coopérative Antisismique décidait de changer les sigles, certains n’auront plus de place pour la gravure de nouveaux signes sur leur cervelet, bref l’arrière de leur crâne sera tout raturé.

Descendons, nous arrivons au cou, la tête y est fixée pour la plupart d’entre nous. Je demande à ceux qui seraient un peu perdus, de vérifier qu’ils ont bien en dessous de leur tête un cou, sinon sautez ce paragraphe. Le cou ne doit surtout pas être plus large que la tête, je sais que cela peut apparaître discriminatoire, mais c’est essentiel pour la suite.

En continuant le descriptif, vers le bas, j’en arrive aux épaules et au thorax. L’étudiant en tectonique portera un justaucorps moulant. Pourquoi moulant ? C’est le côté Super Héros de la profession, le moulant permet de fendre le vent en cas de course contre la montre. Imaginez une secousse tellurique, une crevasse commence à s’ouvrir entre vos pieds, il est grand temps de prendre vos jambes à votre cou, les vêtements moulants vous y aideront. Ceux qui ont bien suivis, auront saisis le problème du cou trop large, les jambes risquent de s’y cogner, et si en plus ce sont ceux dont le crâne est rasé, avec le gel qui prend pas, je vous dis pas le noeud.

Je ne reviendrai pas sur l’aigle qui devra obligatoirement orner votre justaucorps, ce symbole a été expliqué lors du chapitre précédent. Vous éviterez, encore une fois, tout autre sigle, pouvant prêter à confusion, du genre milice paramilitaire et autre service d’ordre FiNois ou encore Le Penissois.

Le bas du corps sera habillé de pantalon et de chaussures de sport, pas de jupes, robes, espadrilles ou autre talon aiguille, la tectonique ce n’est pas Saturday Night Fever.

Ainsi s’achève cette petite information vestimentaire, dessinée et cousue dans ma petite cervelle de Sage-femme, fallait pas mettre vos doigts dans les coutures.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tom Vanderstichele 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines