Magazine Autres sports

Sautons aux Conclusions : les matches de 16h

Publié le 24 octobre 2011 par Sixverges
Sautons aux Conclusions : les matches de 16hChristian Ponder impressionne dans une cause perdante mais on ne peut en dire autant de la rentrée de Carson Palmer chez le Silver & Black. Voici notre résumé des late games au clavier: JR.
Chiefs 28 Raiders 0
Carson Palmer, Kyle Boller, Carson Palmer, Kyle Boller? C’est finalement Boller qui obtient le départ et il s’empresse de montrer pourquoi Oakland a dû payer un prix de fou pour s’assurer de ne pas lui confier les rennes de l’attaque. Sa première passe du match est interceptée et ramenée dans la zone de buts par Kendrick Lewis. Mais Boller n’a pas fini. Sa troisième passe de la partie est aussi interceptée et cette fois, c’est LeRon McClain qui termine le travail quelques jeux plus tard. En moins de temps qu’il ne le faut pour remplir un formulaire de congédiement, c’est 14-0 Chiefs! Juste pour en rajouter, Darren McFadden est cloué au banc après la première série. Ou bien il est blessé, ou bien il a couché avec la femme du coach! Heureusement, il reste quand même des armes au sol et Michael Bush prend le relais pour mener les siens à la porte des buts. A ce stade-ci Hue Jackson fera tout sauf passer le ballon ce qui rend l’attaque noire et argent prévisible. Donc malgré 4 chances à l’intérieur de la ligne de 5, Oakland revient au banc bredouille. Vous en voulez encore? Parfait, on en a en masse. Sur sa dernière drive de la demie, l’ami Kyle échappe d’abord la remise de son centre à sa ligne de 1, sans conséquence toutefois. Puis, après avoir traversé le terrain on ne se sait pas trop comment, il nous sert sa 3e interception de la demie. Boller retraite donc au vestiaire avec une ronflante performance de 7/11, 61 verges et 3 picks.
J’aurais cru que Carson Palmer allait débuter la deuxième demie, mais non, Kyle Boller est à son poste et 3 passes incomplètes plus tard, il retourne sur le banc avec son petit bonheur. Kansas City traverse le terrain et le CB Javier Arenas porte le pointage 21-0 sur la formation Wildcat. Rendu là, Carson Palmer saute dans la mêlée pour prendre de l’expérience avec ses nouveaux coéquipiers. Clairement rouillé et manquant de cohésion avec ses receveurs, l’ancien Bengals emprunte la même route que Boller. Les poussées offensives ont un peu plus de mordant, mais se terminent trop souvent dans les mains des gars habillés en blanc. Brandon Flowers ramènera un de ces lancers errants dans le Black Hole pour donner aux Chiefs une insurmontable avance de 28 points. Au final, Palmer ne complète que 8 de ses 21 passes pour 116 verges et 3 interceptions. La semaine de congé sera occupée à Oakland! Le sur-place des Raiders et Chargers aujourd’hui permet aux Chiefs, vainqueurs de leurs 3 derniers duels de revenir dans la conversation dans l’AFC Ouest.
Rams 7 Cowboys 34
Incapables de gagner avec Sam Bradford derrière le centre, les Rams doivent espérer le faire avec AJ Feely puisque le jeune prodige est blessé. Mission impossible? Oui. À Dallas, en l’absence de Felix Jones, c’est DeMarco Murray qui prend le relais dans le champ-arrière. Le moins que l’on puisse dire est que la recrue a su tirer profit de l’opportunité qui lui fut offerte. Dès sa première touche de balle, il décolle 91 verges pour le TD. Ce n’était qu’un prélude à ce qui allait suivre et le kid a porté la peau de cochon 25 fois, éclipsant le record de la franchise grâce à une récolte de 253 verges. Tony Romo a ajouté 2 majeurs par la voie aérienne et ce fut une journée facile au bureau pour America’s Team.
Steelers 32 Cards 20
C’est la première rencontre entre ces 2 équipes depuis le Super Bowl de février 2009 et il y a beaucoup de terrible towels dans les estrades à Phoenix. Au moins, contrairement au JoBing.com Arena juste à côté, le stade est plein. Pittsburgh prend rapidement les devants 7-0 avant que Ben Roethlisberger et Mile Wallace connectent pour la bombe, 95 verges pour le touché qui porte le pointage 14-0. Le gros Ben efface ainsi le nom de Terry Bradshaw du livre des records jaune et noir dans la catégorie « Plus long jeu par la passe de l’histoire de la franchise ». Malgré tout ce positivisme, la ligne offensive du Pittsburgh n’est pas meilleure et le QB continue de manger des coups. Tirant de l’arrière 17-7 à la pause, les Cards reviennent dans la rencontre grâce à LaRod Stephens-Howling qui transforme la courte passe de Kevin Kob en long touché de 73 verges. C’est le mieux que l’Arizone pourra faire. Emmanuel Sanders est le récipiendaire de la 3e passe payante du match de la part du Gros Ben au milieu du 3e quart et les Steelers ne regarderont plus en arrière.
Packers 33 Vikings 27
Face à la défensive des champions du Super Bowl, les pronostics pour le baptême de Christian Ponder dans la NFL alternent entre la vasectomie à froid et le massacre à la tronçonneuse. Sauf que l’ancien Seminole a d’autres plans et dès la première remise, il catapulte une bombe de 72 verges vers Michael Jenkins qui amène les mauves à la porte des buts. Deux jeux plus tard Visante Schiancoe capte le premier relais pour un majeur de Ponder en carrière. Avez-vous dit départ canon? Tout cela est bien beau, mais le bonhomme l’autre bord en a vu d’autres. Aaron Rodgers distribue le ballon à 6 receveurs différents sur la première séquence à l’attaque du Pack pour créer l’égalité. Sauf que le Minnesota n’abandonne pas et profite d’une gaffe de Randall Cobb qui échappe un botté de dégagement pour convertir un terrain court en touché d’Adrian Peterson. Minnesota ajoutera un placement plus tard et pour l’instant, Ponder se débrouille admirablement bien. Même si Aaron Rodgers a déjà près de 200 verges dans les airs à la demie, ce sont les Vikings qui retraitent au vestiaire en avance 17-13.
Si 197 verges ne suffisent pas, Aaron Rodgers peut en ajouter sans problème, ce qu’il fait avec éclat dès le 2e jeu de la seconde mi-temps. Sa bombe vers Greg Jennings résulte en un touché de 79 verges des têtes fromagées qui prennent les devants. Rodgers remet ça dès la série suivante, et cette fois, c’est le TE Jermichael Finley qui bénéficie de ses bonnes grâces. 27-17 Pack et le # 12 est rendu à 305 verges! Avec un retard de plus d’une possession à combler, Ponder redevient une recrue. Deux de ses passes manquent de vélocité et chaque fois, Charles Woodson s’interpose et réussit l’interception. Mason Crosby ajoute des placements à chaque occasion. Toutefois, Ponder n’abandonne pas et aidé par un Adrian Peterson en beast mode (175 verges), le QB mène une série de 93 verges jusqu’au bout pour rétrécir l’écart à 6 points. Sauf que les champions démontrent pourquoi ils sont la meilleure équipe du football et autant la défensive que l’offensive ferment la porte et complètent le travail. N’empêche que les fans des Vikings peuvent aller se coucher confiants en l’avenir ce soir.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines