Magazine Société

Triste record pour la Côte-Nord

Publié le 26 février 2008 par Lawrence Desrosiers
Lu sur Radio-Canada

Triste record pour la Côte-Nord
Un enfant sur 12 est signalé à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) sur la Côte-Nord. C'est le taux d'incidence le plus élevé au Québec.
Du 1er avril 2007 à la semaine dernière, le Centre de protection et de réadaptation de la Côte-Nord a reçu plus de 1600 signalements pour des enfants en difficultés. Près d'un signalement sur deux a été retenu.
Ces enfants proviennent de toutes les classes sociales, mais un bon nombre proviennent des communautés autochtones. Les Innus constituent 16 % de la population des moins de 17 ans, mais ils représentent 44 % des cas retenus.
Lueur d'espoir

Toutefois, le taux de signalement des enfants autochtones a diminué au cours de la dernière année, note le directeur régional de la DPJ, Claude Montigny. « Il est en train de se passer des choses dans les communautés autochtones. Il y a des projets pilotes qui sont en implantation dans certaines communautés. Il y a des services de première ligne qui se développent », observe M. Montigny.
Ce dernier croit que les parents, et notamment les jeunes parents autochtones, sont plus conscients de leurs responsabilités. « On observe, on constate les résultats en ce moment », croit le directeur de la DPJ.
L'an dernier, 250 enfants et adolescents, soit un sur trois, ont dû être retirés de leur famille pour être placés en famille d'accueil ou en centre de réadaptation, et ce, par ordre du tribunal dans la majorité des cas.
Lo x

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine