Magazine Environnement

Volkswagen a pris son temps … pour ne rien dire !

Publié le 25 octobre 2011 par Greenpeacefrance

Après 3 mois de campagne active, des millions de vues sur la vidéo, plus de 440 000 jedis qui ont envoyé des mails, téléphoné, écrit sur Facebook… Volkswagen nous a finalement envoyé une lettre.

Volkswagen a pris son temps … pour ne rien dire !

 

Malheureusement, cette lettre ne répond pas aux deux principales demandes de Greenpeace : que l’ensemble de la flotte émette moins de CO2 et que la compagnie arrête de faire pression à Bruxelles pour mettre à mal les législations sur le climat.

VW fait pression contre une réduction des émissions de CO2 de 30% en 2020 en Europe.  Dans leur lettre, les représentants de VW confirment leur refus de se joindre aux entreprises progressistes, qui soutiennent cet objectif, comme Google ou Unilever. VW en adoptant cette position catastrophique pour le climat, refuse de participer à la création d’une dynamique économique, d’innovation et d’embauches. Dans cette lettre, aucune réponse n’est apportée à la demande de Greenpeace concernant le lobbying mis en œuvre par VW. Le sujet est purement et simplement occulté, balayé sous le tapis… Mais, dans ce même courrier, le groupe automobile affirme pourtant être en “lutte contre littéralement chaque gramme de CO2“. On est alors en droit de se demander : pourquoi n’est-ce pas en soutenant des normes climatiques efficaces ?

Volkswagen choisit de se cacher derrière le développement d’une de ses technologies particulièrement efficaces… Cette technologie que VW promeut est le Blue Motion, qui n’a été installé que dans à peine 6% des véhicules vendus par la marque en 2010 ! Le Blue Motion est pourtant une technologie déjà bien maîtrisée par la marque, qui préfère la vendre en option, le facturant au prix fort au consommateur ! La lettre reçue par Greenpeace ne mentionne sur le sujet aucun progrès : aucune mise en série, aucune facturation au prix coutant pour l’acheteur… rien.

Dans leur lettre, les représentants de Volkswagen suggèrent à Greenpeace d’organiser une rencontre pour discuter des progrès du constructeur… Mais Greenpeace ne se contentera pas d’une rencontre basée sur la langue de bois et le greenwashing… Nous continuerons donc à faire campagne pour que Volkswagen choisisse enfin de tourner le dos au côté obscur et prenne le parti du climat ! Et comme VW ne semble pas tout comprendre, Greenpeace s’est rendu la semaine dernière à sa convention annuelle pour lui parler … dans toutes les langues !


Greenpeace parle à Volkswagen en toutes les… par gpfrance


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greenpeacefrance 109791 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte