Magazine Info Locale

Notes informatives : Jardins ouvriers et réflexion sur les cagouilleurs...

Par Unevillemaville2
Notes d'informations :


Notes informatives : Jardins ouvriers et réflexion sur les cagouilleurs...Je suis allée pour vous aujourd'hui dans les locaux des services techniques qui sont en charge de la gestion des "Jardins familiaux" (de leurs anciens noms "Jardins ouvriers") lancés par le ministère de la cohésion sociale et du développement durable.
Il avait était envoyé à la population Bernayenne deux lettres sur l'année 2011.
· L'une le 15 avril 2011.
· L'autre le 17 aout 2011.
Alors, il et bien confirmer que la parcelle cultivable éventuelle sera louée 50euros par ans (frais d'arrivé d'eau, etc.)
Et que le bilan suivant (au 25-10-11) fessait état en cumulent les deux lettres de rappel de seulement : "96 personnes" qui se sont dit intéresser pour profiter de ce lopin de terre que la ville met à la disposition des citoyens Bernayens.
Et qu'après analyse succincte des premiers chiffres, il s’avèrerait que le quartier du stade serait prédominent sur les demandes formulées que le quartier du bourg le compte.
Quant à savoir ou s'est lopins de terre seront mis à dispositions des jardiniers en herbes (rire) la charmante jeune femme en charge du dossier n'a pas pu ce jour me dires ou ils se situeront.
Je vous donnerais de plus amples informations dès que je reçois moi aussi le "Communiquer de presses" éditées par les services adéquats.
Idée qui quelques parts fait son bonhomme de chemins, car, aujourd'hui 96 demain 200 ?
Photographie : "Jardins ouvriers" trouver sur "Google" notre ami 2011.
Aucun lien internet pour cet article.


Autre note informative :


Il serait fort agréable à quelques personnes qui aiment à se balader en ville sur le marché du samedi matin de pouvoir profiter deux fois l'an d'un marché, si je puis dire, dans le marché.
Notes informatives : Jardins ouvriers et réflexion sur les cagouilleurs... Je parle de l'activité (réussie) de nos amis des "Cagouill'Eure" promoteur du "Slow food" (lire mon tout récent article à ce sujet).
Car, s'en faire défaut ni d'ombres, aux divers autres maraichers, etc., qui travail se jours-là, je trouve qu'avoir des dégustations comme celles-ci ne peuvent que motivée les promeneurs du marché.
Pourquoi le marché couvert ne deviendrait-il pas un endroit "Vitrine" pour nos petits apiculteurs, brasseurs, restaurateurs, traiteurs, éleveurs divers (volailles - génisses), torréfacteurs d'huiles, etc., etc.
Pour ma part moi, j'avais pensé à la création (hors semaine du goût) de deux rendez-vous par ans dans la salle capitulaire.
Et une dame (de mes connaissances) m'a, à juste titre rappeler qu'en fait c'est aussi le côté champêtre, promenade qui et plaisante dans cette affaire.
Imaginé enfin un moment dans la semaine et/ou sur l'année qui lierait plaisir des sens aux plaisirs de faire ses achats paniers à la main sur le marché passent ainsi d'un camelot l'autre et d'une dégustation l'autre.
Un bon vrai et vieux marché qui ressentirait bon l'idée même d'une ville populaire s'il en est.
Photographie : "Rendez-vous des Cagouill'Eure" par le citadin octobre 2011©®.
Aucun lien internet pour cet article.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unevillemaville2 701 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte