Magazine Société

[Ouganda - Corruption] Canne à sucre : Sauvons la forêt de Mabira !

Publié le 02 novembre 2011 par Yes
Arbre protégé dans la forêt de Mabira  
Arbre protégé dans la forêt de Mabira

Déjà en 2007, il était question pour le gouvernement ougandais de vendre des parties de la forêt tropicale de Mabira à des investisseurs étrangers. Cependant les protestations unies de «Save Mabira Crusade», un réseau politique local, de l’organisation écologiste NAPE (National Association of Professional Environmentalists) et de la population eurent gain de cause. La forêt de Mabira est le foyer de 312 espèces d’arbres, 287 espèces d’oiseaux et 199 espèces de papillons. Elle est protégée depuis 1932.

A présent, le président de l’Ouganda, M. Yoweri Museveni, opère une seconde tentative qu’il justifie par une possible pénurie de sucre résultant de la hausse des prix de celui-ci. Selon lui, la forêt de Mabira est aussi le seul territoire permettant la culture de la canne à sucre, ce que les militants écologistes contestent. Afin de préserver la forêt de Mabira de la destruction, le district du Buganda et le diocèse de Lugazi ont proposé des alternatives sur leurs terres pour accueillir les cultures de canne à sucre. Le président a rejeté ces deux offres, déclarant qu’il était prêt pour la «guerre du sucre».

Le développement de l’agriculture industrielle a déjà causé de graves dégâts en Ouganda: entre 1990 et 2005, la perte de forêt tropicale est passée de 1,5 à 3,5 millions d’hectares. En outre, l’utilisation traditionnelle des terres par des petits agriculteurs ne cesse de reculer et le niveau du lac Victoria a baissé considérablement à cause des cultures intensives.

Une grande partie de la population est inquiète devant cette évolution et s’oppose fermement au projet de révision constitutionnelle visant à privatiser les forêts. Selon la Constitution, les forêts sont le bien commun de tous les habitants de l’Ouganda. L’État a le droit de gérer les forêts tropicales du pays mais pour le seul intérêt de la population.

L’organisation écologiste NAPE appelle le président Museveni à préserver la forêt de Mabira et à chercher des alternatives pour accueillir les plantations de canne à sucre. Par ailleurs, de tels projets d’investissement ne peuvent être décidés sans l’approbation de la population directement concernée. Aidez l’association NAPE dans son action pour sauver la forêt de Mabira

 
Informations supplémentaires en anglais:
Texte de pétition original
Bird Wildlife, un site internet sur les espèces d’oiseaux menacées.
Informations diverses sur la forêt de Mabira: lien1, lien2, lien3.
Vidéo montrant une délégation politique se rendre dans la forêt de Mabira.

vers la pétition


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yes 3349 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine