Magazine

Collection printemps, été, automne, hiver, de la virtualisation

Publié le 07 novembre 2011 par Mimaury

La virtualisation est devenue depuis quelques années le prêt à porter de l’informatique moderne, une mode qui sait aussi se faire oublier.
Vous travaillez sur un système d’exploitation dans un bureau et peut être qu’au fond, un serveur concentre à lui seul, sur son matériel, la totalité des postes de votre équipe. Essayons ici de dégager les avantages de cette solution.
Tout d’abord vous l’aurez compris, faire tourner de multiples systèmes sur une unique couche matérielle diminue les coûts d’infrastructure, on mutualise.
On pourrait alors craindre qu’une erreur, une attaque puisse faire tomber le serveur  puisque d’apparence tout est centralisé. Centralisé sur le même matériel oui mais dans des couches d’abstraction cloisonnées.

C’est notamment le moyen idéal pour le développeur qui pourra multiplier les environnements de test (limité cependant par les licences, autant que le nombre de machines virtuelles disposant d’un OS propriétaire. Microsoft a cependant assoupli sa politique concernant les licences appliquées à ses OS et applications virtualisées afin de favoriser la virtualisation).

Les machines virtuelles sont également très utilisées pour cloisonner les services (serveur mail, d’impression, …) afin d’endiguer la propagation d’infections virales.

Une machine virtuelle s’avère également relativement souple, les snapshots permettent pour certaines solutions de créer des aperçus instantanés d’un OS virtualisé, et ce pendant son fonctionnement facilitant de ce fait le retour à un état stable, utile avant d’effectuer des tâches pouvant compromettre son fonctionnement. La duplication, le transport sur des supports amovibles est également bien souvent possible puisque les données ne sont pas écrites en dur sur une partition d’un disque mais stockées dans de simples fichiers.

Il existe en réalité plusieurs formes de virtualisation, voici la description des deux familles les plus connues:

  • La para-virtualisation: une API (interface de programmation) mise à disposition des programmeurs leur permet de modifier le code du noyau invité pour transformer les appels systèmes, cela implique évidemment d’avoir accès au code de ce noyau, ce qui n’est possible qu’avec des solutions à code source ouvert. L’avantage indéniable est à trouver du côté des performances qui sont alors proches de celle d’un système installé de façon native ( environ 4% de pertes de performances). Xen utilise le principe de paravirtualisation.
  • La virtualisation complète: c’est la solution la plus simple et qui permet de faire fonctionner n’importe quel système d’exploitation.  Un nouvel ordinateur avec du faux matériel est simulé, et c’est avec celui-ci que l’OS invité communique. Dans cette famille deux grands se disputent le marché:
    • VirtualBox, la valeur montante de chez Oracle. Gratuit, libre et multi-plateforme il est à préconiser pour le débutant qui trouvera une interface graphique attirante et simple à appréhender, le professionnel y trouvera la rapidité de déploiement de ses VM (Virtual Machine).
    • VMWare, logiciel propriétaire, le plus ancien. Très orienté entreprise, il dispose de base de quelques fonctionnalités intéressantes (accessible la plupart du temps par Guest Adddition chez VirtualBox, soit des extensions améliorant l’intégration des VM) comme peut l’être le transfert de fichiers par copier-coller de l’OS hôte (la machine gérant les invités et disposant de l’accès réel au matériel) à l’OS invité ou inversement. Un VMWare player, gratuit permet de visionner les fichiers créé dans la version payant de VMWare.

A noter que depuis peu, de nouveaux processeurs ont fait leur apparition proposant un support de la virtualisation qui améliore les performances (un peu) dans le cas d’une virtualisation complète et qui apporte le support des OS non modifiés (Windows par exemple) dans le cas d’une para-virtualisation. Ces options sont appelées Intel-VT pour les processeurs Intel et AMD-V pour AMD.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mimaury 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte