Magazine Santé

Drogues : qui est le prochain sur la liste des défunts ?

Publié le 09 novembre 2011 par Nonaladroguefrance

Paris – 7 novembre 2011- Dans le Nord, fin octobre, un jeune homme de 20 ans était retrouvé mort dans son lit. Il était toxicomane et suivait un traitement à la méthadone. Un autre est mort des suites d'un suicide par ingestion massive de médicaments. La liste se rallonge de jour en jour.

La méthadone est utilisée dans des programmes de désintoxication ou de substitution à l’héroïne. L’héroïne est une drogue très puissante qui amène les toxicomanes dans un état second, perdant tout intérêt et toute sensibilité physique ou émotive envers son environnement.

Les membres de l’association « Non à la drogue, Oui à la Vie » sous leurs t-shirts turquoise sillonnent toutes les semaines les rues des plus grandes villes, à Paris, Marseille, Bordeaux, Nice,  Lyon, ou encore Angers, Clermont. Ils distribuent gratuitement des centaines de livrets « La vérité sur la drogue ».

« L’ignorance des effets liés au traitement à la méthadone va augmenter le nombre de décès. Cette substance occasionne tous les effets nuisibles des opioïdes, mais également le développement de la tolérance et la dépendance physique et psychologique, a déclaré le président de l’association. Le corps réagissant aux éléments étrangers va manifester différents symptômes comme la constipation, des troubles respiratoires, la nausée, la somnolence ou encore le vertige. Notre campagne est une campagne d’éducation et de prise de conscience qu’on peut vivre heureux sans drogue. »

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les prescriptions d’analgésiques aux Etats-Unis ont dépassé des niveaux jamais atteints cette dernière décennie et le nombre « d’overdoses » aussi. Ils alertent sur des décès plus nombreux avec l'usage récréatif de ces antidouleurs, en 2010, un Américain sur 20 déclare un usage récréatif d’analgésiques dans l'année écoulée. Les médecins prescrivent de grandes quantités d'antalgiques à des gens qui n'en ont pas besoin expliquent les CDC. L’alerte est lancée, il faut réagir et agir efficacement à présent. 

En visitant le site http://www.nonaladrogue.org/ ou http://www.drugfreeworld.org/,  vous pouvez télécharger les différentes brochures et visionner les témoignages d’anciens toxicomanes ainsi que spots relatifs aux drogues.

« L’élément le plus destructeur de notre culture actuelle est la drogue, » écrivait l’humaniste Ron Hubbard.

Contact presse : info.drogue@gmail.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine