Magazine Politique

Lutte contre les déficits, semi-satisfecit

Publié le 14 novembre 2011 par Lheretique

J'ai pris bonne note des dernières mesures gouvernementales pour venir à bout de nos déficits budgétaires.

- raboter de 10% les déductions fiscales pour les dons aux associations : OUI, mais pas pour celles qui luttent contre l'extrême-pauvreté ou qui financent de la recherche médicale. J'ajoute que cela me paraît d'autant plus normal quand les dites associations reçoivent déjà des subventions publiques, car elles s'assimilent, au final, soit à des organismes para-étatiques, soit à des pompes à finances.

- une journée de carence pour les fonctionnaires en cas d'arrêt de travail : ce n'est guère agréable pour eux, je le conçois, et cela va créer des disparités avec le privé, puisque souvent, le privé prend en charge l'arrêt de travail, ce que ne fera jamais la fonction publique, mais c'est un mal nécessaire, alors OUI.

- une journée de carence supplémentaire dans le privé en cas d'arrêt de travail : NON, NON et NON. Les salariés du privé ont déjà trois journées de carence. Parmi eux, il y a toute une série de travailleurs précaires qui vont morfler encore plus. Décision injuste, j'espère qu'elle ne va pas être appliquée.

Pour se mettre à l'abri de la Chine qui méprise notre modèle social ou des marchés qui cherchent des placements sûrs, il n'y a qu'une voie : la marche forcée vers l'équilibre budgétaire, c'est à dire 0%.

Les débats sur l'opportunité de cette voie sont des attrape-nigauds. Le seul débat qui vaille, c'est la manière dont on va y parvenir.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lheretique 7494 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines