Magazine Société

Les Etats-Unis préparent des sanctions contre le yuan faible

Publié le 14 novembre 2011 par Plusnet
Les Etats-Unis préparent des sanctions contre le yuan faible

Le Sénat américain a adopté un projet de loi pour taxer plus les produits qui profitent d'une monnaie sous-évaluée. En ligne de mire, Pékin proteste et agite la menace d'une guerre commerciale.

Un vent de protectionnisme souffle au pays du libre échange. Le Sénat américain a en effet voté cette nuit en faveur d'un texte de loi visant à mettre en place des droits de douanes supplémentaires sur les produits importés des pays qui pratiquent le dumping monétaire. La Chine est clairement dans le viseur des parlementaires. Les responsables politiques américains estiment en effet que le yuan est maintenu faible par Pékin, pour gonfler ses exportations. Selon eux, cette politique permettrait aux marchandises chinoises d'afficher un avantage compétitif de l'ordre de 30% par rapport aux produits américains. Un mécanisme qui, selon les parlementaires américains, est susceptible de détruire des emplois Outre-Atlantique.
Le président de la banque centrale américaine, Ben Bernanke, affirme lui aussi que «la politique de change chinoise pénalise le processus de reprise». Les partisans du texte soutiennent donc que ce projet de loi profiterait à l'économie américaine où le taux de chômage culmine à 9,1%.

«Entorse grave» aux règles de l'OMC

Barack Obama a récemment accusé la Chine de «fausser le système des échanges commerciaux à son avantage et aux dépens d'autres pays, en particulier les Etats-Unis» en intervenant pour faire baisser la valeur du yuan. «Nous avons vu une certaine amélioration, une légère appréciation du yuan depuis un an mais ce n'est pas assez» a laissé entendre le président.
De son côté, Pékin fulmine. L'adoption du projet de loi est une «entorse grave» aux règles de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) susceptible de provoquer une «guerre commerciale», a réagi mercredi le ministère chinois des Affaires étrangères.
Ce risque de bras de fer a également été souligné aux Etats-Unis par le président de la Chambre des représentants, John Boehner, a déjà affirmé récemment qu'un tel projet était «dangereux». Des propos qui ont toutefois été relativisés hier soir par le secrétaire au Trésor, Timothy Geithner, estimant sur Bloomberg TV que les sénateurs «n'avaient pas» déclenché de guerre commerciale avec la Chine en adoptant ce texte, par 63 voix contre 35 par un Sénat à majorité démocrate.
Le débat devrait se poursuivre à la Chambre des représentants, qui doit encore donner son feu vert pour que le texte de loi soit définitivement adopté.
En attendant,la monnaie chinoise a fortement baissé contre le dollar mercredi en début de journée, en réaction au vote des sénateurs américains. La Banque populaire de Chine a par le passé laissé filer le yuan lorsque les Etats-Unis augmentaient la pression pour qu'elle réévalue sa devise.

Retour des idées protectionnistes

À l'heure où le spectre de la crise plane, le patriotisme économique fait recette auprès de l'opinion. Aux États-Unis comme en Europe et en Amérique latine, les pays planchent sur la mise en place de nouveaux contrôles douaniers dans l'optique de privilégier les économies nationales. En France, l'idée controversée d'une «démondialisation» - qui repose notamment sur une hausse des taxes appliquées sur certains produits et une incitation à la relocalisation - défendue par Arnaud Montebourg fait débat. Dans une lettre adressée aux deux finalistes de la primaire socialiste, le député de Saône-et-Loire prône «la mise en place d'un protectionnisme européen, social et écologique». Il estime que le «juste échange contenu dans le projet socialiste ne saurait suffire» et se dit notamment favorable à «des mesures de sanction économique ciblées» contre certaines entreprises. Son score lors de la primaire socialiste a créé la surprise. A tel point que Laurence Parisot, la patronne du Medef, a proposé d'ouvrir un débat public sur la mondialisation et ses limites.
Source : LeFigaro
Union Révolution Citoyenne

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Plusnet 12554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine