Magazine Séries

Critiques Séries : Homeland. Saison 1. Episode 7. The Weekend.

Publié le 14 novembre 2011 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2011-11-14-18h52m07s136.png

Homeland // Saison 1. Episode 7. The Weekend.


Après un épisode tonitruant et très intense, Homeland nous fait faire une petite pause même si au fond les tensions ne sont pas terminées. Notamment autour de Brody. Carrie se pose toujours des questions sur ce dernier. On laissait les deux partir comme ça, Brody emmenant dans sa voiture Carrie. On sent qu'il va lui révéler quelque chose et en fait, poudre de perlimpinpin, c'est de la pure arnaque comme cliffangher. Cependant, les deux personnages vont se retrouver lors d'un week-end assez sympathique. Les deux personnages nous offrent un vrai duo, solide, et proportionné. On a ni trop de révélations, ni trop de scènes à deux de façon plus sensuel ou encore teinté d'humour et de moments plus funs. Je pense notamment à la petite scène dans le bar avec les partisans nazis. C'était trop drôle comme scène - et une fois de plus un engagement de la part de la série sur cette voix rasoir de l'agent de CIA qui ne peut s'empêcher de poser des questions, mais elles ne sont pas ennuyeuses donc tout va bien -. Ensuite vient alors ce petit huis-clos dans la cabane familiale de Carrie. Carrie bourrée c'est toujours drôle dans la série. Je sais pas trop pourquoi l'actrice surjoue mais c'est fun. Cela permet de détendre un peu l'atmosphère, déjà très (trop) lourde des révélations de l'épisode précédent.
Bien sûr, Carrie va faire une gaffe et révélée sans faire exprès qu'elle connaît le thé préféré de Brody - alors qu'il est pas sensé savoir qu'on l'espionnait depuis des semaines -. La scène finale entre les deux personnages était bonne, bien écrite et surtout teintée de quelques révélations qui tendent à prouver une fois de plus que Brody n'est pas du tout l'agent qui a été manipulé pour être changer en agent d'Al Quaïda. D'ailleurs, Homeland joue de façon astucieuse avec la présomption d'innocence de Brody. On sait toujours pas ce qu'il en ait. Le personnage est peut être le vrai terroriste - même si le twist final de l'épisode et la révélation font mouche, on doute encore de Brody -. Le personnage est trop simple, et son sourire toujours aussi narquois en dit tellement. Homeland surprend pas forcément avec l'épisode mais il permet surtout de faire avancer l'intrigue alors que l'on pourrait croire que ce n'est pas tellement le cas. D'autre part l'épisode permet aussi à Jessica de retrouver son amant quelques minutes durant l'épisode. Je ne suis pas contre mais il va falloir que ça passe vraiment de façon sous-jacente, je ne supporte pas trop cette histoire.

vlcsnap-2011-11-14-18h41m39s252.png
Saul, mon suspect à moi parmi la CIA, veut se charger personnellement de l'arrestation d'Aileen qui a été retrouvée dans un bus en partance pour le Mexique. Cette dernière est donc la terroriste notoire dont le "mari" a été tué dans l'épisode précédent. Forcément l'épisode reste très vague sur les motivations et sur le personnage en lui même mais il y a du bon, et même du très très bon. Les scènes de face à face entre Saul et Aileen ont leur cachet, leur puissance. Je ne pense pas qu'il fallait en faire plus même si je regrette que Homeland n'aille pas plus loin d'embler. La révélation du point qui semble être visé par les terroristes pourrait nous apporter de nouveaux indices sauf qu'au fond, on voit très bien que l'on nous mène en bateau. On nage toujours dans le flou et c'est une des qualités de Homeland qui est celle de nous faire douter de tout le monde. J'arriverais même à douter de Carrie. C'est vous dire ma folie. Cette série est de la folie pure.
Ainsi, ce nouvel épisode se révèle intelligent, mais moins intense que le précédent. On a plusieurs informations, et de ce côté là l'épisode est dense, mais peut être qu'il aurait pu être enrobé de façon plus ergonomique. Homeland est une série brute, elle ne fait pas dans les fioritures, ce qui lui permet d'avoir un certain aplomb. J'aime bien, et j'ai toujours hâte de voir la suite malgré le fait que le cliffangher de cet épisode soit un peu moins passionnant que le précédent. Il faut dire que la barre était haute. Cet épisode était donc de transition vers la dernière ligne droite. Brody qui se sent trahi par Carrie, comment ça va bien pouvoir évoluer ? Mes soupçons sur Saul vont-ils se confirmer ou non ? Aileen est-elle vraiment la tête de cette attaque terroriste ? Tant de questions.
Note : 7/10. En bref, un épisode un peu moins intense que les précédents, une transition tranquille qui fonctionne surtout grâce à l'alchimie de Carrie et Brody.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines