Magazine Cinéma

[Révélation partie 1] Mon avis sur le film de Bill Condon

Par Lozia
[Révélation partie 1] Mon avis sur le film de Bill Condon
A deux jours de la sortie nationale de Révélation partie 1, les critiques et analyses en tout genre du film de Bill Condon vont se multiplier dans la presse et sur internet… Grâce à une projection spéciale organisée par SND lundi dernier, j’ai eu la chance de pouvoir profiter en avant-première du quatrième opus de la saga Twilight. Je vous propose donc dans cet article mon avis sur ce film tant attendu (voire parfois ‘attendu au tournant’) par les fans du monde entier.
J’ai beaucoup hésité sur les spoilers que je pourrais éventuellement faire dans ma critique de Révélation partie 1... Après vous avoir consulté via facebook et twitter, les avis sont assez partagés (vous ne m’aidez pas là ! ^^’) et je pense que je vais rester dans une critique ‘globale’ : je pars sur l’idée que vous avez lu le livre, mais que vous préférez découvrir par vous-même la façon dont le réalisateur, la scénariste, l’auteure et nos acteurs ont donné vie au quatrième tome de la saga. J’espère que cette solution conviendra au plus grand nombre… Sachant que rien ne m’empêche de poster d’ici 2 semaines un top 10 de mes passages préférés (que nous pourrons par la suite commenter ensemble).
Avant d’entrer dans le film, je tenais à pousser – à nouveau – un coup de gueule contre les journalistes. La projection presse de lundi dernier m’a quelque peu gâché mon plaisir en devant écouter les commentaires de certains critiques de cinéma en amont de la projection... Pour beaucoup d’entre eux, leur opinion était déjà faite (je me demande même si leur présentation du film n’était pas déjà écrite et mise en page) et leur présence principalement motivée pour y retrouver des amis de la profession… Je me suis ainsi retrouvée assise à côté d’un journaliste qui a passé son temps à dormir (et ronfler !) : j’aurais bien aimé savoir pour quel média il travaillait, histoire de lire son avis… Mon voisin de derrière a quant à lui commencer la projection par un agréable « c’est parti pour deux heures de pudibonderie ». Bref, un ensemble charmant et réconfortant quant à mon opinion sur ce milieu.
La saga Twilight existe par et pour les fans, caractéristique souvent associée à un travail médiocre et bâclé par les professionnels du 7e Art… La volonté de Summit et des différents réalisateurs a toujours été de coller au plus près de l’œuvre de Stephenie Meyer et de respecter au mieux l’univers fantastique imaginé par cette dernière. Ce n’est pas une machine hollywoodienne qui recherche l’accumulation de trophées prestigieux comme les Oscars où la reconnaissance unanime des journalistes. Nous aurons donc sans doute le droit, cette année encore, à des critiques plus ou moins acerbes. Nous y sommes malheureusement habitués. Je vous propose donc mon avis, l’avis d’une fan parmi tant d’autres (être passionné ne signifiant pas forcément être dénué d’un esprit critique), sur ce quatrième volet de la saga.
Un souffle nouveau
Commençons par une présentation générale. Je pense que nous avons là le film le plus proche du livre original jusqu’à présent. Dans ses bons côtés, comme dans ses moins bons, Révélation partie 1 nous donne l’impression de tourner en direct les pages du livre écrit par Stephenie, le tout sous le regard attentif et respectueux de Bill Condon. Les fans de Fascination seront également ravis car l’atmosphère générale, l’ambiance musicale créée par Carter Burwell, la lumière, les prises de vue, les costumes, le maquillage et les décors ne peuvent que nous faire penser aux origines du phénomène cinématographique qu’est devenu Twilight. Les clins d’œil au film réalisé par Catherine Hardwicke sont élégamment introduits dans le scénario (le tableau ‘private joke’ des Cullen, la danse – si on peut appeler ça comme ça ^^ – de Mike, les regrets de Jessica quant au beau Edward, la chanson Flightless Bird, American Mouth…). Tous ces éléments m’ont réellement donné l’impression qu’une impulsion franche et bienfaitrice avait été donnée à la saga. Un souffle nouveau permet aux fans de suivre avec envie les aventures du couple Bella/Edward face aux événements inattendus qui s’annoncent.
Les acteurs ont encore progressé dans leur jeu et on découvre avec un plaisir non dissimulé qu’ils incarnent vraiment leur personnage. Certaines critiques étaient apparues pour les précédents films concernant Kristen Stewart, Robert Pattinson ou encore Taylor Lautner. Je vous confirme qu’elles n’ont plus lieu d’être et que notre trio incarne à la perfection les divers sentiments et épreuves que traversent Bella, Edward et Jacob. Coup de cœur supplémentaire pour Billy Burke (Charlie Swan), Anna Kendrick (Jessica Stanley), Julia Jones (Leah Clearwater) et BooBoo Stewart (Seth Clearwater). Leurs apparitions sont certes limitées, mais ils ont ce talent pour que leurs scènes restent dans nos esprits et rien que pour ça : bravo à eux 4.
Quelques longueurs
Venons-en dès maintenant là où le bât blesse. Comme je l’écris plus haut, le film a su parfaitement capter l’essence du livre et adapter au mieux les scènes clé. Bien évidemment, tout ne peut être intégré au scénario. Mais Melissa Rosenberg, la scénariste, a su les gommer le plus discrètement possible, si bien que je n’ai réalisé de mon côté que certains passages manquaient que plusieurs jours après la projection. Par exemple, on s’accommode très naturellement de la présence de l’ensemble des membres du clan Denali au mariage de Bella et Edward, sans que l’on sente la trame du scénario se dévoiler.
Le film s’imprègne donc parfaitement de la première moitié du livre, y compris de certains de ses défauts. En effet, j’ai trouvé les 117 minutes du film légèrement longues, notamment jusqu’au moment de la séparation du wolfpack en 2 meutes distinctes. Je ne sais cependant pas qui blâmer puisque j’ai aussi ressenti ces longueurs en lisant le livre... Cet aspect repose donc – à mon avis – sur la perception de chacun sur le récit originale. Par contre, la scène supplémentaire dédiée au passé d’Edward (à la demande de Rob si on en croit les récentes interviews) me semble plus que superflue. Même en étant réussie, je trouve qu’il s’agit plutôt d’une « scène à bonus » pour le dvd…
Des effets spéciaux irréprochables
Qu’ils soient discrets (décors, maquillage et corps des vampires…) ou volontairement mis en valeur (loups, déplacement des vampires, scènes d’action…), les effets spéciaux ont été particulièrement travaillés dans Révélation partie 1 et ça se voit ! L’équipe technique a mis ici la barre très haute et je n’ai qu’une hâte : découvrir leur travail sur le cinquième film de la saga ! Pour rester sur cette première partie (n’allons pas trop vite en besogne), je vous recommande fortement de faire attention à l’évolution du physique de Bella à partir de l’annonce de sa grossesse. Les changements sont impressionnants et douloureux (notamment lorsqu’elle fait face à un miroir). La jeune femme n’est plus qu’un corps cadavérique avant qu’Edward ne la morde… Félicitations aux maquilleurs et aux techniciens des effets spéciaux qui rendent – et rendront par la suite – sa transformation encore plus bouleversante (j’aime particulièrement les gros plans faits sur la peau et les cheveux de Bella).
Un petit bémol cependant concernant l’imprégnation de Jacob où le résultat est légèrement kitsch – je l’avoue – même si je vois difficilement comment Bill Condon et Melissa Rosenberg auraient pu se débrouiller autrement pour un sujet assez complexe à expliquer. Petit spoiler pour les fans de Renesmée : Mackenzie Foy apparaît dans le casting de Révélation partie 1, je vous laisse découvrir à quel endroit précisément. ;)

Du romantisme, de l’humour et de l’horreur

Voici les 3 mots qui pourraient résumer cette première partie. Les fans du couple Edward/Bella seront aux anges. Le mariage est merveilleusement romantique, la robe de mariée superbe (à la fois discrète – comme Bella – mais recherchée, petite touche made in Alice), la lune de miel très ‘charnelle’ et les décors féériques.Les ‘fameuses’ scènes de sexe, au centre des débats depuis plusieurs mois, sont extrêmement réussies. Rob et Kristen sont irrésistibles et le montage particulièrement bien réalisé. Le passage où Bella se remémore sa première nuit est évoqué d’une façon très sensuelle, tout en évitant le voyeurisme. Bravo à Bill Condon qui est arrivé à nous donner quelque chose d’aussi convainquant tout en évitant la foudre des conservateurs américains.
L’humour a lui aussi toute sa place dans ce film pourtant dramatique. La présence de la famille et des amis humains de Bella y est pour beaucoup. Ces derniers apparaissent uniquement durant les 45 premières minutes du film – ce qui accentue le passage brutal du film d’amour au film d’horreur – tout en nous donnant des passages irrésistibles et mémorables. Le palme revient à Billy (Charlie Swan) avec son discours de ‘père de la mariée protecteur’ ainsi qu’à Kristen (et oui !) qui s’amuse justement à jouer l’anti-Kristen (exit la jeune fille photogénique, perchée sur ses talons aiguilles et sexy à la demande pour les photographes). Je vous assure que vous allez l’adorer ! ^^ Jacob partage de même des moments très drôles avec Bella lors de sa grossesse, ce qui devrait plaire aux fans de l’acteur. De même, la scène du choix du prénom du bébé par Bella est jubilatoire car tellement réaliste par rapport à ce que j’ai ressenti en lisant le livre.
Ces petites pincées d’humour s’intègrent intelligemment au scénario, notamment dans la seconde partie du film qui est, comme vous vous en doutez, beaucoup plus sombre et pleine de tension. Ces quelques touches permettent d’alléger certaines scènes parfois très émouvantes, avec un Edward et une famille Cullen au bord du désespoir et prêts à tout pour sauver Bella et/ou le bébé (selon les opinions). La colère et les dissensions apparaissent également du côté des Quileutes avec une scission du wolfpack suite au choix de Jacob de protéger Bella. Ce passage nous offre l’occasion, pour la première fois il me semble, de découvrir de l’intérieur la télépathie (parfois douloureuse comme avec Leah) entre loups d’un même wolfpack. Certains spectateurs, qui n’auraient pas lu les livres, risquent cependant de se perdre quelque peu dans toutes les subtilités liées au mode de vie des Quileutes (imprégnation et télépathie).
Comme pour les scènes de sexe, toute la partie du film centré sur l’accouchement de Bella a longuement été débattue, aussi bien entre fans qu’entre Bill, Melissa et Stephenie. Et je pense que ces discussions ont été plus que nécessaires et constructives puisque le résultat est ‘horriblement réussi’ ! Sans verser dans le gore pour autant (ou bien dans le "mettons un maximum de sang, il faut que ça saigne !"), les choix scénaristiques sont parfaits. La majorité des plans se font du point de vue de Bella, suite à la blessure quasi-mortelle que lui inflige brusquement le bébé à naître (attention, ça fait mal aux oreilles). Cette empathie envers la souffrance de Bella avec, en fond sonore les battements irréguliers de son cœur, nous font retenir notre souffle... Ces scènes d’horreur, souvent décrites par Edward pour dissuader Bella de continuer sa grossesse, sont l’une des grandes réussites du film. Je vous assure que vous allez souffrir pour elle pendant tout l’accouchement avant de souffrir pour Edward et Jacob lorsqu’ils tenteront de la réanimer !
Petit conseil pour terminer :
restez bien jusqu'à la fin du générique ! Une petite surprise (hilarante) vous attend.
***
Depuis une semaine que j’attendais de vous en parler, j’espère que cet avis personnel de fan de la saga vous 'conviendra'. J’ai essayé de ne pas trop mettre de spoilers, mais uniquement de parler des scènes qui – de toute façon – étaient obligatoirement dans le film. Dans tous les cas, je suis certaine que, comme moi, le film Révélation partie 1 vous donnera envie de voue jeter sur le livre pour le relire.
N’hésitez pas à me laisser vos avis dans les commentaires. Je vous encourage cependant à relire mon article une fois que vous aurez vu le film, je pense que certaines de mes remarques vous parleront beaucoup plus. ;)
Au fait, vous voulez souffrir ? Il me suffit tout simplement de vous rappeler une chose : J – 368 avant la sortie de Révélation partie 2 ! ^^’

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lozia 9626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine