Magazine Informatique

Fermeture de Paroles.net

Publié le 15 novembre 2011 par Lokk @journaldupirate

Fermeture de Paroles.netParoles.net permettait le partage en ligne de paroles de chansons. Il était « alimenté » surtout par des passionnés. Et, tout comme d’autres sites identiques (BestOfParoles.com, LaCoccinelle.net, Fandemusique.com), il est contraint à la fermeture.

Quoi de plus appréciable quand on écoute une chanson, qu’elle soit française ou non, de pouvoir aussi consulter les paroles. Rien de plus banal !

Eh bien, depuis peu, c’est fini ! Le site Web n’est plus en ligne ! Les ayants droit, par l’intermédiaire de la CSDEM (Chambre Syndicale de l’Édition Musicale), ont obtenu gain de cause.

D’un commun accord entre les administrateurs du site et les éditeurs, la fermeture est définitive, mais tout laisse à penser que des menaces auraient été proférées à l’encontre de Paroles.net en cas de poursuite de leur activité, jugée totalement illégale. On parle de 3 ans de prison et 300 000 euros de dommages et intérêts ! PCInpact ajoute qu’une transaction financière, pour combler les auteurs du manque à gagner, serait à l’origine de cette fermeture, et non une décision judiciaire, comme il avait été annoncé plus tôt.

Fermeture de Paroles.net

Les paroles d’une chanson sont la propriété des ayants droit (artiste, producteur ou éditeur) et ne peuvent faire l’objet d’un échange ou partage sans qu’en contrepartie il ne soit reversé des royalties à ces mêmes ayants droit.

Selon l’AFP, une dizaine d’autres sites pourraient connaître le même sort. Et le syndicat des éditeurs devrait même demander à Google de ne plus référencer les sites proposant des services similaires.
Consciente du trafic et de l’intérêt générés par ces sites, la CSDEM devrait sous peu reprendre le flambeau et proposer à son tour une offre légale, attractive et surtout abordable pour tous.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lokk 1741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine