Magazine Santé

Additifs: Pour sucrer, l’UE préfère la Stevia à l’aspartame – Commission européenne

Publié le 15 novembre 2011 par Santelog @santelog

Additifs: Pour sucrer, l’UE préfère la Stevia  à l’aspartame – Commission européenneLa « Stevia » (ou glycosides de stéviol) vient d'être officiellement autorisée par la Commission européenne et pourra désormais entrer, en remplacement de l'aspartame dans la composition des 31 différentes catégories d'aliments dont, les boissons gazeuses, les desserts, les confiseries et les édulcorants de table. Cette décision rentre dans le cadre de l'adoption, au 14 novembre, de deux règlements sur les additifs alimentaires. Objectif, rendre l'utilisation des additifs dans les aliments encore plus sûr et plus transparent pour les consommateurs européens. Quant à l'aspartame, qui devrait être remplacé de fait et une nouvelle réévaluation est prévue en septembre 2012.


Additifs: Pour sucrer, l’UE préfère la Stevia  à l’aspartame – Commission européenne
 «Cette nouvelle réglementation va permettre d'autonomiser davantage les citoyens mais aussi l'industrie (…) il sera plus facile pour chacun de savoir exactement quels additifs sont autorisés dans quelles denrées alimentaires ", a précisé le commissaire européen Dalli pour la consommation. Les additifs alimentaires sont des substances qui sont ajoutées aux aliments pour diverses raisons techniques - telles que la préservation, la stabilisation, colorants, édulcorants.


Une réglementation en 2 listes : La première liste concerne les additifs dans les aliments et entrera en application en Juin 2013, la deuxième liste concerne les additifs dans les ingrédients alimentaires, comme d'autres additifs, les enzymes, les arômes et les nutriments et elle s'appliquera 20 jours après sa publication au Journal officiel de l'UE.


La nouvelle liste précise que dans certaines catégories d'aliments, les aliments additifs autorisés sont très limités, voire pas autorisé du tout. C'est le cas, pour les yaourts aromatisés, le beurre, la compote, les pâtes, le pain simple, le miel, l'eau et les jus de fruits. Dans les autres catégories, comme les denrées alimentaires hautement transformées (les confiseries, snacks, sauces et boissons aromatisées), un grand nombre d'additifs sont autorisés.


Par ailleurs, la liste des additifs qui peuvent être ajoutés à d'autres additifs, les enzymes, les arômes et les nutriments seront limités afin que l'exposition par le biais ces ingrédients restent limitée.


Le cas de l'additif naturel et innovant, « Stevia » : La Stevia ou glycosides de stéviol, est un édulcorant naturel extrait des feuilles de la plante Stevia rebaudiana Bertoni, originaire du Paraguay. Rappelons que le verdict sur le statut de cet édulcorant, au niveau européen, était bien attendu pour 2011 mais que la France a autorisé la Stevia sur les tables françaises depuis août 2010 dans l'attente de ces conclusions européennes.


C'est chose faite, la Commission européenne a également adopté aujourd'hui un règlement autorisant son utilisation dans plusieurs catégories d'aliments.


L'agence européenne EFSA avait été invitée à évaluer l'innocuité de la substance et avait conclu, dans son avis de Mars 2010, que cet édulcorant n'est pas cancérogène, génotoxique ou perturbateur endocrinien. La Dose Journalière Acceptable (DJA) est de 4 mg / kg / jour.


En pratique, l'utilisation de la Stevia est désormais autorisée aux niveaux appropriés pour les 31 différentes catégories d'aliments dont les boissons gazeuses, les desserts, les confiseries et les édulcorants de table.


Quant à l'aspartame, il sera réévalué par Septembre 2012.


 


Source: European Commission « Food: new legislation to make the use of additives”, Questions and Answers on Food Additives- Liste 1


Additifs: Pour sucrer, l’UE préfère la Stevia  à l’aspartame – Commission européenne
Lire aussi:STEVIA : Nouvel édulcorant végétal, sur les tables françaises -


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine