Magazine Info Locale

Nono et l'assemblée des vieux mâles

Publié le 15 novembre 2011 par Gezale
Bonjour, ce n'est pas tant sur les positions qui opposent M. Jamet et M. Loncle que je souhaite rebondir.
J'ai noté tes justes propos :"[...] nos députés me paraissent refléter déjà assez guère à l'image de la société française, comptant dans leurs rangs trop peu de femmes, de professions libérales, d'ouvriers, de cadres supérieurs, de citoyens issus de la diversité au profit des seuls professionnels de la politique ou des permanents des partis. Ce n'est pas la peine d'en exclure une nouvelle catégorie. La République se construit par des additions. Pas par des soustractions."
C'est aussi ce que les indignés nous disent, en France et dans le monde. A tous leurs représentants légalement élus, ils disent "vous ne ne nous représentez pas." Ce sont des propos graves. Les élus sont bien évidemment les représentants du peuple. Et pourtant leurs assertions ne choquent personne. Pas même les élus, qui les comprennent. Qu'ils s'en fichent ou non.

Il suffit de regarder une séance parlementaire pour être effaré, c'est une assemblée de vieux mâles, pour la plupart notables. la proportion de femmes élues à l'assemblée n'est que de 18,5% ! 13,8 % des maires sont des femmes. La même proportion que pour les conseillers généraux. Six femmes sont présidentes de conseil général.
L'âge moyen des députés est de 59 ans et 5 mois. http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/age.asp?legislature=13
Pour rappel, en 1981, En 1981, plus d'une centaine d'élus avaient moins de 40 ans ! Que dire du métissage sur les bancs ? Est-il représentatif de notre société ? C'est au nom de la représentativité des élus que je m'interroge. Peut-on rétablir une vision plus juste de notre société ? Les socialistes s'interrogent aussi sur le sujet, prônant l'interdiction aux parlementaires de cumuler leurs mandats avec un exécutif local. Cela suffira-t-il pour autant à ouvrir les bancs à la société civile ? J'en doute. Mais ce doute m'est personnel.
Les écolos demandent plus : limiter le cumul des mandats dans leurs fonctions et mandats, et aussi dans le temps. Cela obligera à l'ouverture, et rien en fait de discrimination sur l'âge, le genre ou la couleur. Le rôle des partis sera essentiel pour pouvoir transférer les compétences et accepter de ne pas bloquer les postes et mandats. C'est un effort de transparence et de démocratie interne.
Je comprends ce que tu dis, Jean-Charles (1) lorsque tu défends le travail et les capacités du candidat. Oui l'expérience, les capacités, les réseaux sont des avantages indéniables. Il ne faut pas que ces qualités bouchent l'avenir de nos démocraties en interdisant à de nouveaux entrants de nous apporter leur flamme, leurs convictions, leur vision du monde différente, et de nouvelles compétences, de nouvelles théories, de nouvelles solutions ? On ne soustrait pas, on additionne.
Les dossiers, des plus jeunes veulent aussi y avoir accès. Je ne doute pas un instant que les plus instruits actuellement sur ces dossiers seront là quand même pour mettre en garde. Il faut que la représentativité représente le peuple. Osons-le.
Respectueusement,
nono

(1) ce n'est pas moi qui le dis, c'est Marc-Antoine Jamet

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine