Magazine France

Nicolas Sarkozy traite les bénéficiaires du RSA de mendiants !

Publié le 15 novembre 2011 par Jeunegarde

sarko-assistanat Alors qu’on pensait être tranquille pour quelques mois après l’annonce du dernier plan de rigueur, voilà que l’UMP continue de plonger les français la tête sous l’eau. A défaut d’avoir imposer une nouvelle journée de solidarité pour combler les déficits, se sont les malades qui vont devoir passer à la caisse ! A défaut de s’attaquer à la fraude fiscale de 3,3 milliards d’euros en 2010, Nicolas Sarkozy préfère s’en prendre à la fraude aux prestations sociales qui représente entre 2 et 3 milliards par an et non 4 milliards comme l’indiquait le ministre du travail…

Comme en 2007, la droite s’en prend à l’assistanat pour mieux promouvoir la valeur travail. Tiens parlons en un peu puisque les 35 h ont une nouvelle fois été la cible du président à Bordeaux. Contrairement aux idées reçues, les Français travaillent davantage que nombre de leurs voisins. Selon une étude Régus, un spécialiste des espaces de travail, 56% des Français travaillent plus de 9 heures par jour, et 83% ont déjà emporté du travail le soir à domicile pour le terminer. C’est bien plus que la moyenne mondiale, puisque seuls 48% des salariés dans le monde déclarent travailler plus de 9 heures par jour.

Ainsi la France qui se lève tôt et travaille dure va devoir payer elle aussi si elle tombe malade avec l‘instauration d’un 4ème jour de carence dans le privé, et d’une 1ère journée pour les fonctionnaires. Mais ils ne seront pas les seuls. Les bénéficiaires du RSA devront travailler 7 heures de semaine : «Pas pour punir, mais pour respecter et ramener de la dignité : on ne peut pas être digne» quand on ne fait que «tendre la main».

Le président traite donc les plus démunis de mendiants ! Ils apprécieront.


Tags: 35 h, assistanat, fraude, RSA, Sarkozy

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeunegarde 2824 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte