Magazine France

Dette de la France : M. 500 milliards, la spécificité française …

Publié le 15 novembre 2011 par Ps76

sarkozy-sarkostique-dette-2012-4Selon l’INSEE, la dette française (fin 2004) de 1 079,5 milliards d’euros est passée fin 2007  à 1 211,6 milliards d’euros, année de l’arrivée de Sarkozy à la présidence. Elle était (fin mars 2011) de 1.646,1 milliards d’euros. Elle a donc progressé de 434,5 milliards de plus en 4 ans !

La Président des Riches et tous les donneurs de leçons de son équipe de “démolition publique” devraient donc tenter la modestie au vu de ce qu’ils ont fait perdre à la France (Education, Industrie, Emplois, Social …) en plus de sa dignité. Avec un président qui agresse des Français, des affaires nombreuses, des valises pleines, des noms d’oiseaux pour parler d’un candidat de gauche largement approuvé par un acte démocratique, la droite française déboussolée aux commandes, est disqualifiée pour parler d’avenir et des autres …

A la fin de son mandat, Sarkozy, le Président de la “dette” pour la France et de la “diète” pour les Français, aura creusé le déficit de 500 milliards et peut-être plus ! 

Et pour faire quoi d’une présidence remplie … d’annonces et de reculades, de taxes et de désillusions ? Des cadeaux fiscaux, beaucoup et aux plus riches (+ de 75 milliards d’euros perdus). Une démolition du pacte républicain de solidarité, notre modèle depuis la fin de la dernière guerre et qui garantissait l’égalité chère à notre devise. Vie sociale, éducation, santé …. des services publics sans cesse attaqués, rognés, démontés. La casse de l’industrie, aucune mesure pour redresser le déclin tragique de l’industrie française. Le muselage des libertés, tout régenter ne fait pas un pays plus dynamique, au contraire. Etc.

L’Europe va mal parce qu’il y a une crise. La France vit mal parce qu’il y a la Droite.

Depuis 10 ans se sont succédé incompétence, ton hautain et supérieur, gesticulations, mensonges, aggravation de la dette et de la gestion sociale, incohérence des mesures, inutilité des dispositifs et des mesures prises, marches arrière, affaires, fichiers et mesures menaçant les libertés etc. la France subit, depuis 2007 plus particulièrement, une véritable double peine !

Pour 2012, les socialistes apportent une analyse, un projet avec des solutions, un dialogue permanent et un candidat porté par l’élan démocratique des primaires citoyennes.

En 2012, on peut enfin changer, on peut encore parler d’avenir …


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ps76 782 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte