Magazine Sortir

Cau naze au Crillon!

Publié le 15 novembre 2011 par Chrisos

Voici ce que j’ai reçu par mail jeudi dernier (10/11/2011), en fin d’après midi (toutes les citations sont indiquées par des italiques dans ce qui suit)

——————————————-

Hy Christophe
I’m organising a game/blog /journalist & male diner at le Crillon on the 15st of novembre (next tuesday). The point is me to organise the table and the chef  invites us at « his table » inside the cuisines for a game menu. I would be the only girl in between carnivorous icon wink Cau naze au Crillon! (ChrisoScope) I will send you more details asap but first, I would like to know if you would be available and agree to be my guest, as blogger for Paris by mouth  ? 

 please, let me know asap

Regards
Cécile Cau Tél | | 06 29 9X XX XX sofoodsogood.com —————————————

Intrigué par ce message à l’anglais approximatif (quelle idée de m’avoir écrit en anglais!), je réponds poliment, moins d’une heure après, que ça peut m’intéresser mais que j’aimerais plus de détails et que j’ai des contraintes sur les horaires. Pas de réponse! Soit, cela ne sera pas une grande perte, puisque j’y déjeune (en principe) la semaine prochaine, que je suis fatigué et que je dois me lever à 5h le lendemain matin.

Aujourd’hui, 15/11/2011, en fin d’après-midi, je tombe sur ça.

————————-

@sofoodsogood Cécile Cau Ce soir, je convie 5 blogs à diner dans les cuisines du Crilllon ://www.sofoodsogood.com/2011/11/15/be-my-guest-au-crillon/

————————–

Curieux, je me rends sur la page en question (copie).

——————————

Ce soir, suite à l’invitation d’Elodie Tavares (Press manager), j’organise dans les cuisines du Crillon une table blogueuse et giboyeuse. J’ai demandé à de grands carnassiers et de jolies carnivores to be my guest! Face aux fourneaux, dans le bureau du chef, nous discuterons donc blogs & cau atabula, repenserons la popote dans les casseroles de Nawal, nous ferons les chroniques du plaisir, mangerons Paris by mouth et rencontrerons (enfin) Philippe Toinard avec qui je partage le Miam.
Carte blanche sur le gibier à Christopher Hache. Nous on mange, on se rencontre, on critique … Le joli métier!

————————————-

Se vante-t-elle? Est-ce une façon d’annoncer à ceux qu’elle a contactés, mais à qui elle n’a pas répondu ou à qui elle a d’abord dit oui avant de leur dire d’aller voir ailleurs, qu’ils ne sont pas de la partie?

Je lis la liste des invités prestigieux et, tout à coup, je suis pris d’un énorme fou rire en relisant la profession de foi du « jeune » Philippe Toinard, sur lesrestos.com. Je ne peux pas m’emêcher de citer mes passages préférés :

« Quelles sont les règles d’Or du critique gastronomique ?
Déjeuner ou dîner comme n’importe quel client.

Quelle est votre opinion sur l’anonymat du critique, sur le paiement des additions, sur les invitations, sur le rôle des attachées de Presse ?
L’anonymat, je réserve toujours sous un faux nom, c’est la base du métier et il est dommage qu’une grande majorité de nos lecteurs continuent à penser que nous vivons comme des rois parce que nous sommes invités, ce qui est entièrement faux sauf pour certains confrères… !!!

Comment désirez-vous être perçu (compris) par les lecteurs de vos articles ? Et par les restaurateurs ?
Comme quelqu’un de neutre, qui travaille et écrit avec passion et honnêteté. J’aimerais qu’à côté de mes articles, soient publiées mes notes des restaurants comme le fait le talentueux François Simon.
« 

———————————-

Soyons indulgents, les réponses de PT datent de plusieurs années, entre temps, il a surement évolué! Je suis certain que lui, et les autres convives, dont le très incisif Atabula et le Gentleman des Chroniques du Plaisir (attention les invitées, cachhez vos décolletés et vos jambes, sinon vous serez sur son blog), ne manqueront pas de mentionner qu’ils ont été invités et eu droit à un traitement de faveur..

J’aime vraiment beaucoup le Crillon, un très beau révélateur (dommage qu’il soit associé à ces histoires). Déjà, la semaine dernière, j’avais eu confirmation que SR, le grand garçon de CuisinerEnLigne, qui joue à faire l’épouvantail, jouait aussi aux attachés de presse et invitait/était invité dans des grands restaurants, même s’il s’en défend (copie). Merci YAWYE pour la franchise et l’honnêteté, qui n’ont pas complètement disparu de ce milieu.

Très bon appétit! Et voyons dans quelques jours si les propositions du chef évoluent d’une semaine à l’autre.

Rédigé par chrisos


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chrisos 588 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine