Magazine Info Locale

Balades sur le marché de Bernay le samedi matin je trouve cela passionnnent pas vous ? (dernière partie).

Par Unevillemaville2
Balades sur le marché de Bernay le samedi matin je trouve cela passionnnent pas vous ? (dernière partie). Voici ci-dessous la suite et fin de mon article consacré au marché de Bernay, mes visions de celui-ci ce qu'il fut se qu'il est et s'en doute ce qu'il deviendras. Alors, pour commencer, je crois qu'il et importent de voir comment le marché dominical, (pour Bernay le samedi de 7h à 14h) alors que d'autre peuvent se dérouler les autres jours de la semaine, peut être donc, porteurs et diffuseurs d'opinions.
Endroit s'il en et ou il faut être si l'ont veut être vue de la population.
Et les politiques l'ont très vite compris.
Pourquoi croyais-vous qu'ils flânent dans les aller si ce n'est que pour se montrer (rire).
Bien sûr, ils remplissent le panier de madame, laisse les enfants faire un peu de vélo, ou d'autre buvant un coup en terrasse pour qu'ont les y vois même s'ils prétendent le faire humainement depuis toujours (rire), mais en fait même hors d'eux ils font campagne (rire).
Les politiques, les syndicats, les militants de tous poils sont toujours là sur la place publique telle de mauvais prédicateurs vendent leurs crèmes pas fraîches.
Face à eux il y a deux genres de publics.
1 - Le public conquis (amis) intéresser et militant.
2 - Les badauds qui se demande ce qui se passe ici, qui et la personnalité qui et là et qui prenne le prospectus comme pour faire bon figure, car chez nous MR "On ne refuse pas ce que l'on vous tend".
Il est aussi un autre style que les locaux aiment à voir, aiment à moquer (gentiment s’entend) c'est tous ceux qui arrive "Cheu nous" tout botté jusqu’aux genoux et vêtu de parka hivernale faire leurs courses avec un panier en osier tout neuf que madame au bras de monsieur aime à porter et faire remplir.
"C’est chier non" (comme dirais Jack Lang) ou bien "S'est Graves tendances très chères" comme ils disent là-bas à "Paname".
Puis outre ces marchés que l'on appelle "Aux légumes", il y a aussi les marchés des camelots.
Vêtements, matelas, rempaillage de chaise, babioles et autres tout droit vendus par des familles des gens du voyage sédentarisé dans la région.
Cela se sont fondu doucement de 2 - 3 il y a quelques années ils sont près de 20 à l'heure d'aujourd'hui pour tenter de crée un ensemble homogène.
Notre marché du samedi à vue entre les 5 ou 10 dernières années des révisions, des réorientations et enfin, des restructurations par le maire et la commission chargée de la gestion des marchés.
Il eut était un temps se ne fut que les places qui abrité le marché, puis deux jours semaines le mercredi matin place st croix et le samedi, place de la poste, place G.Héon, place G.Volpiano et place st croix. S'était agréable je trouve de passé d’une place à l’autre, m’enfin, faut être de notre temps comme dis l’autre.
Alors, le mercredi matin (entre 8h et 12h) s'est place st croix que le marché à lieu tandis que et le samedi (de 8h à 13h) ses dans toute la rue Thiers qu'il se situe.
Le nouveau trajet et le suivant (voir plan) :
Alors cela démarre de la place Paul Dérou ou place de la poste pour continuer rue Thiers, place de l’hôtel-Dieu puis pour finir place st croix.
La ville alors n'est plus investie de la même manière plutôt que des regroupements sur des places les voici tous déployée sur une ligne pure et simple.
Même si les marchands un temps on manifester leurs mécontentements et leurs craintes auprès de la mairie je crois que quelques parts ils ont aujourd'hui des places en or et voie le passage beaucoup plus concentrer et sommes toutes plus conséquent.
Donc, de plaintes lourdes il se contente en fait de ce qu'ils ont aujourd'hui.
Les marchés se gèrent avec rigueur et structuration.
Tout le monde ne se met pas n'importe où et n'importe qui ne vient pas vendre ce qu'il veut, non, pour cela allez lire le lien en bas d'article en petit (1).
Ensuite, si on en croit et lit le "F.A.O" on apprend que :
   • Les fonctions d’orientation et de contrôle sont en général dévolues à un Comité de gestion où les différents pouvoirs locaux directement concernés par l’exploitation du marché, ainsi que les associations de producteurs, de marchands et de consommateurs sont largement représentés.
   • Le personnel du marché a la responsabilité de coordonner et de gérer correctement les activités du marché afin d’assurer à ses utilisateurs la disponibilité continue des services prévus. Indépendamment du titre donné au responsable d’un marché, son rôle essentiel est de représenter le maillon de liaison entre les utilisateurs et le Conseil d’administration ou le Comité de gestion. (2)
Sur la question de savoir à qui incombe-la tâche de salubrité des places et de leurs nettoyages après les marchés.
Mairie ou marchands ?
Dans son code
   • Les usagers du marché sont tenus de laisser leurs emplacements propres dans la mesure où l’administration leur en fournira les Moyens. Dans tous les cas, les déchets devront être rassemblés afin de faciliter le nettoiement. (3).
C'est à) la municipalité qu'incombe la tâche du nettoyage de la place avant et après le jour du marché.
Ensuite, on peut dire aussi qu'il y a un intérêt certain rigoureux et suivi de la part des artisans des métiers de bouches, des petits producteurs, sur la qualité pour ce qui a trait au maraichage, à tous ce qui et volailles (charcuterie, etc.) bio plus près de la nature, plus, dirons-nous, "Anti traitement - pesticides" sur les fruits et légumes, etc.
Oui, il y a comme d'eux même une sorte de volonté, de respectabilité et de traçabilités du produit frais offert aux paniers de la ménagère de moins de 50ans comme l'ont dit (rire).
C'est pour cela que parfois (2 - 3 fois l'an) nos amis des "Cagouilleurs" investissent une partie de la place st croix, eux qui sont pour une meilleure "Bouffe" loin des Mac D and c°.
Sur toute la longueur du marché on nous dit qu'il y a pas moins de 80 marchands le samedi matin et 15 le mercredi matin (je pense que s'est chiffres sont à géométrie variable, mais on peut dire que l'ensemble oscille vers une petite centaine de marchands).
Voilà enfin dans les grandes lignes ce que l'on peut dires sur les us et coutumes du marché Bernayen qui rappelons que ce marché-là est né en 1025 lorsque Richard II donnas à la ville de Bernay le droit de faire un marché ou une foire autour de l'abbaye (4).
(1)   Voir section "Générale du livre cité ci-dessous en petit (2) pages 225 – 226.
(2)   Extrait du "MANUEL DE PLANIFICATION DES MARCHÉS DE VENTE AU DÉTAIL" établie, par John David Tracey-White publiait, en avril 1997 pour le compte du "F.A.O" dans la Collection "Aliments dans les Villes" en page 7.2 - 7.3.
(3)   Voir le règlement des "Marchés de France" articles 15.
(4)   Livre - dossier de labellisation de Bernay comme "Ville d'art et d'histoire" dans la section "Grandes dates de notre histoire" publiait en juin 2011 par la mairie (®©™).
Photographie : "Plan du tracé du marché Bernayen avant 2006 et en 2011" plans réalisés par le citadin novembre 2011©®.
Pour celles ou ceux qui veulent en savoir plus, voici un premier lien internet sur le fameux "Règlement des marchés de France" :
http://www.lecam-2000.com/pages/inforegltmarches.html
Voici un second lien internet menant vers le site du "F.A.O" (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture") cité dans mon article, site intéressant :
http://www.fao.org/index_fr.htm

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Unevillemaville2 701 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog