Magazine Info Locale

La Région Aquitaine muscle son jeu

Publié le 15 novembre 2011 par Bordeaux7

La Région Aquitaine muscle son jeuEntre un colloque organisé dans ses murs l’après-midi et la cérémonie des Victoires du sport à Cenon le soir même, le Conseil régional d’Aquitaine est sorti du bois hier pour démontrer son intérêt pour le domaine sportif.

« C’est un problème plus global, relativise le vice-président de la région Aquitaine en charge du sport, Stéphane Delpeyrat. Dans le sport, nous ne sommes pas opérateurs mais plutôt co-financeurs. La Région est peut-être donc moins visible que les acteurs municipaux ou départementaux sur certains dossiers ». De la visibilité, elle a sûrement dû en gagner une louchée hier avec ce colloque sur la « nouvelle gouvernance du sport ». À l’origine, une volonté de l’État suite au rapport de Jean-Jacques de Peretti qui demandait de clarifier les compétences des collectivités locales, notamment dans le domaine du sport. Les Régions françaises ont donc été enjointes de remettre une copie sous la forme d’un Schéma directeur, avant 2014. D’ici là, elles ont tout le loisir de bûcher, comme ici lors de ce colloque, sur l’articulation entre les collectivités locales (Région, Département, Mairie). Grosso modo, un « qui fait quoi ? » au niveau sportif. Et la Région préside ce « brain-storming » aquitain, souhaitant « dépasser ce problème législatif et œuvrer de manière volontaire. Nous avons des objectifs partagés ». Pour Stéphane Delpeyrat, le territoire d’une région est le plus a-même à piloter ce dossier : « Si l’on regarde une carte, cela semble évident. En terme d’infrastructures sportives, on ne s’arrête pas aux frontières d’une commune ou d’un département. »
Une maison des sports en 2013
Bien entendu, le rôle de la Région ne changera pas de manière spectaculaire, l’Aquitaine déposant le denier du culte sportif lorsqu’il s’agit d’équipements dans les lycées, les contrats de Pays ou le tourisme (pour le golf notamment) mais n’a, et n’aura, pas vocation « à financer les clubs ou les équipes des villages ». En clair, elle n’agira pas frontalement mais de façon détournée comme par l’aménagement d’une Maison des sports à côté du Creps à Talence, qui « regroupera l’ensemble des fédérations, hand et basket par exemple ». Le budget a été arrêté (6 millions d’euros) et l’ouverture programmée en 2013. « Mais nous aidons aussi les grandes manifestations, le Jumping de Bordeaux par exemple », avant de rebondir sur la question de la jeunesse : « Nous avons multiplié par 3 les aides en faveur du sport scolaire depuis 2004 ». Avec 25 % de la population aquitaine licenciée dans un club, la Région n’a pas attendu le colloque pour s’emparer du dossier. Elle dégainait dès lundi en commission permanente avec une salve de subventions bien senties à l’endroit des athlètes : 100 000 € pour l’aménagement du stade Moga de Bègles sachant qu’elle avait préalablement alloué 250 000 € à la commune pour réaliser d’autres travaux (éclairages, vestiaires et aménagement technique pour la diffusion des rencontres) ; une enveloppe globale de 23 300 € pour aider les sportifs à se préparer aux J.O. de Londres ; et 8 900 € pour la reconversion de plusieurs sportifs aquitains. Pas une révolution en soi mais en langage cycliste, on dirait que la Région aspire à changer de braquet.•
Nicolas Bochereau

é

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine