Magazine

Black Friday

Publié le 18 novembre 2011 par Silexmt @silexmt
Désolé de vous décevoir, mais il ne s'agit pas de magasinage, ou de la toune de Megadeth. Je parle plutôt du phénomène viral Rebecca Black. Vous avez sûrement entendu parler de son vidéoclip et du mouvement de haine qu'il a engendré. Vous avez peut-être visionné le vidéo en question; si ce n'est pas le cas, soyez avisé que non seulement c'est une torture, mais c'en est une qui risque de provoquer un effet de dépendance. Il y a une partie de votre cerveau qui va dire "ah non, c'est abominable, arrête ça tout de suite", et l'autre qui va dire "mais non, c'est tellement mauvais que ça en devient bon, il faut le prendre pour rire".
Généralement, la première partie va remporter le combat en déclarant "fuck le deuxième degré, c'est juste trop pénible", mais ce n'est que partie remise alors que l'autre moitié va éventuellement vous forcer à y retourner, en vous défiant de le regarder jusqu'à la fin. Personnellement ça fait quatre fois que j'y vais et j'ai pas encore passé le premier refrain. C'est comme une envie irrésistible de se donner des coups de marteau sur le crâne, on se dit, oui, ça n'a aucun sens, mais ça fait tellement de bien quand on arrête.
À prime d'abord il n'y a pas de quoi fouetter un chat. C'est somme toute la même merde autotune-lipsync-sparages devant un écran bleu, même si en dix fois pire, que l'on entend à coeur de journée sur NRJ la radio des twits. Sauf que, écoutez lorsqu'elle se risque à une version "unplugged" de son hit, puis de l'hymne national: surprise, la pucelle, elle peut chanter! Bon, on s'entend tout de suite, c'est pas Tina Turner, on l'entendra jamais chanter "Memory" de Cats sur les planches de Broadway, mais quand même, j'ai entendu pas mal pire. En fait, disons-le carrément, elle pas mal meilleure sans l'aide d'autotune qu'avec.
Je pense que c'est au bout du compte ce qui fait d'elle la synthèse de tout ce qui cloche avec la culture populaire actuelle. Les poseurs du top 40 ont tellement bien fait une job de s'accaparer succès et célébrité malgré leur évidente absence de réel génie ou même souvent de quelconque semblant de talent, que des gens qui ont quelque peu de prétentions artistiques se sentent obligés de recourir aux artifices de ces ratés afin de de s'accaparer leur moment de gloire. Les gens assez doués pour s'élever au-dessus de la médiocrité ont développé une peur morbide de vexer les médiocres et leur illusions pseudo-démocratisantes de l'accessibilité universelle à la performance artistique, au point qu'ils pensent ne plus avoir le choix de jouer le jeu et de se rabaisser à leur niveau.
Les Black-Eyed Peas vendaient dix fois moins d'albums à l'époque qu'ils étaient un des rares décents groupes de hip-hop que depuis qu'ils ont sauté à pieds joints dans le bandwagon de cette cochonnerie d'autotune; exemple spectaculaire de nivellement par le bas, c'est le moins qu'on puisse dire. Si j'avais de l'argent, je mettrais la tête de l'inventeur de cette sacrament de bébelle à prix, mort ou vif. Fuck that, mort ou mort.
Heureusement, il y a encore des authentiques qui réussissent à fourrer le star-système et à se mériter une place sous les réflecteurs. Et puisque j'ai mentionné "Memory", allez donc voir un moment épique sur toitube, et je voudrais mentionner en passant que cette nouvelle mode de désactiver l'intégration des vidéos me fait un peu chier.
Et maintenant, de retour à Megadeth "It's Black Friday, paint the devil on the wall, the devil the devil the devil on the wall!!!" YEAAHH

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Silexmt 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte