Magazine

le travail dominical, comme un boomerang...

Publié le 20 novembre 2011 par Despasperdus

« A titre personnel, j’étais à Moscou ce week-end. A Moscou, tout est ouvert 7j sur7, et quasiment tout 24h sur 24. Certain pays ont su évoluer, mais le communisme en France n’a pas su évoluer ! »

Ces douces paroles pleines de sagesse n'ont pas été prononcées par un militant d'extrême droite ou libertarien mais par une sénatrice UMP lors de l'ouverture du débat sur la proposition de loi visant à garantir « le droit au repos dominical », déposée par la sénatrice communiste Annie David, présidente de la commission des Affaires sociales du Sénat.

Dans ce débat, le ministre du Travail (sic !!!) a naturellement été le porte-parole du patronat, développant des arguments grotesques et très risibles, pas très éloignés d'un chantage à l'emploi :

« Vous voulez tout casser, tout fermer. (..) Les Français savent que leur emploi est peut-être menacé par la crise, mais voir qu'il l'est par une proposition de loi communiste, c'est intolérable ! »

fermeture201111.jpg

La veille du débat, le jeune député UMP, Pierre Méhaignerie rendait enfin public, avec plus de 15 mois de retard, son rapport-bilan relatif à l'application de la Maillié : un heureux hasard............................................... Un rapport particulièrement complaisant qui minore les atteintes au repos dominical.

D'ailleurs, le député socialiste Christian Eckert signale que :

« le rapport ne se penche pas sur une série d’infractions, par exemple en Corse, où beaucoup de magasins ouvrent le dimanche sans en avoir le droit, et il n’étudie pas les conflits du travail, très nombreux, qui existent autour du travail dominical. »

fermeture20112011.jpg

Malgré tout, les chiffres officiels du rapport Méhaignerie se suffisent à eux-mêmes pour constater la banalisation du travail dominical :

  • 575 communes sont classées comme "communes d'intérêt touristique ou thermales";
  • 41 communes ont une ou plusieurs zones touristiques;
  • 31 Périmètres d’usage de consommation exceptionnel (Puce),
  • 10 demandes de périmètres d’usage de consommation exceptionnel ,
  • 250 000 salariés victimes;
  • 80 % des zones, aucun accord entre le patron et les syndicats...

Depuis plus de deux ans, la lutte acharnée des salariés, comme celle victorieuse des caissières d'Albertville, la vigilance des organisations syndicales et la solidarité citoyenne à chaque abus patronal, et aujourd'hui la proposition de loi au sénat font du repos dominical une question qui est toujours restée dans l'actualité, et qui pourrait devenir très embarrassante pour la droite en 2012...

fermeture20112011a.jpg


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Despasperdus 4931 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte