Magazine Informatique

L’art pariétal

Publié le 20 novembre 2011 par C4pucine

Ce billet sur l’art pariétal inaugure une nouvelle série sur le blog : l’histoire de l’Art. En effet, l’art doit être accessible à tous. Intellectualiser l’art n’a jamais servi à grand chose car seul l’artiste se comprend au grand dam du commun des mortels. Mais commençons donc =)

Quand on parle d’art préhistorique, on pense tout de suite au site de Lascaux ou encore à la grotte Chauvet. En effet, ces deux grottes sont emblématiques de l’art pariétal. Mais voyons un peu ce qu’est l’art préhistorique.

On trouve les premières traces au paléolithique moyen. Mais l’art préhistorique prend toute son ampleur durant le paléolithique supérieur (environ -30 000 avant notre ère). En effet, on trouve de nombreuses représentations de chasse, de mammouths, de chevaux, de mains dites « négatives » (grotte Chauvet). Le procédé utilisé est simple : les hommes mettaient leurs mains sur la paroi et projetaient des pigments autour de cette dernière. Ainsi la main apparaissait en négatif. Pour faire une main positive il suffisait simplement de s’enduire la main de peinture et de l’appliquer contre la paroi.[/justify]

Main négative dans la grotte Chauvet

Main négative dans la grotte Chauvet

Bisons dans la grotte de Lascaux

Bisons dans la grotte de Lascaux

Néanmoins ce sont des représentations connues de l’art préhistorique. Ce qui l’est moins, ce sont les différentes cultures qui composent cet art.

L’art Aurignacien

On situe l’aurignacien entre -35 000 et – 30 000 avant notre ère environ soit au début du Paléolithique supérieur. On dit que cette culture est à l’origine des premières oeuvres d’art du monde. Mais cela reste très hypothétique. On trouve des sculptures de lion, de chevaux ou encore de mammouths en ivoire ou en os. Cette civilisation est présente sur de nombreux sites : Aurignac (Haute-Garonne), grotte d’Isturitz (pays Basque), Allemagne du sud-ouest, etc. La grotte Chauvet fait partie de cette culture.

Art augnacien 1

Art augnacien

Art Augnacien

Art Augnacien

L’art Gravettien

Le Gravettien vient juste après l’Aurignacien. On le situe entre -29 000 et -22 000 environ avant notre ère. L’art Gravettien doit son nom au site de La Gravette en Dordogne. L’art Gravettien se reconnait par la générosité des formes des statuettes. On trouve aussi des gravures sur os, des mains négatives (notamment à Lascaux et à Cosquer)

Art Gravettien

Art Gravettien

Art Gravettien

Art Gravettien

L’art Solutréen

On le situe entre -22 000 et -17 000 environ avant notre ère. Cet art est notamment connu pour les sculptures réalisées sur les parois rocheuses ainsi que quelques peintures. On retiendra notamment la frise du Roc-de-Sers, une partie de la grotte Cosquer, le site de la vallée du Côa au Portugal. Les premières traces de fréquentations de la grotte de Lascaux sont relevées à cette époque (information à prendre au conditionnel).

Art Solutréen

Art Solutréen

Art Solutréen

Art Solutréen

L’art Magdalénien

On situe le Magdalénien entre -17 000 et -10 000 environ avant notre ère. La plus connue des représentations de cet art est la grotte de Lascaux et notamment la salle des Taureaux. Cet art a été très prolifique et se caractérise par un sens aigu des proportions et un fort naturalisme. Hormis Lascaux, on retiendra notamment les sites de Rouffignac, le Roc-aux-Sorciers, ou encore Almatira en Espagne.

Art Magdalénien

Art Magdalénien

Art Magdalénien

Art Magdalénien


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


C4pucine 220 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte