Magazine Société

Louis Le Cardonnel : La poursuite divine

Publié le 22 novembre 2011 par Unpeudetao

Ô mon Dieu, vous avez des ruses adorables
Pour triompher des cœurs et vous les attacher,
Car vous êtes épris de ces cœurs misérables ;

Jusqu’au bord de l’Enfer vous courez les chercher,
Et, vous penchant sur eux doucement, vous leur dites
De céder à l’Amour et de ne plus pécher.

Puis, si l’enchantement des vanités maudites
Ne les a pas lassés, vous ne vous lassez pas,
Vous, de renouveler vos ardentes poursuites.

Vous allez devant vous et vous tendez les bras ;
Il faudra que demain la brebis égarée
Y repose, arrachée aux ronces d’ici-bas.

Ah ! comme en Emmaüs, dans la calme soirée,
Qu’au moins, sur votre sein, vers le tomber du jour,
Nous appuyons, Seigneur, notre tête éplorée !

Et que nos cœurs, longtemps cherchés par votre amour,
Afin qu’ils n’aillent pas, rejetés de la Gloire,
Loin de Vous, dans la nuit, se crisper sans retour,

Vous laissent remporter la dernière victoire.

Louis Le Cardonnel (1862-1935).

*****************************************************

 
 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte