Magazine Design et Architecture

Architectures de la Barcelone moderniste

Publié le 22 novembre 2011 par Cardigan @onlyapartmentsF

À partir de l’effondrement des murailles en 1858, on projette à côté de la ville médiévale l’Eixample d’ldefons Cerdà. Si nous y ajoutons l’augmentation économique de la bourgeoisie, et le désir de celle ci de transformer Barcelone en une ville moderne et cosmopolite; cela donne comme résultat l’impressionnant développement de l’architecture et de l’industrie de la construction, qui culminera pendant la fin de siècle avec l’apparition de l’architecture moderniste. Mais dans ce spectaculaire progrès la spéculation ne manquera pas et la claire division des quartiers selon leurs classes sociales, à partir de 1897 avec le Décret des Agrégations.

arquitecturas barcelona modernista

Le Pla Cerdà sera tellement déterminant, qu’en 1871 naîtra l’École d’Architecture de Barcelone. Antérieurement les classes avaient lieu à la Llotja, mais la régularisation des études d’architectures était nécessaire dans la ville comtale, puisque qu’elles étaient seulement possibles à Madrid. Elias Rogent sera son premier directeur et prendra comme modèle l’école polytechnique française.

Ainsi donc, avec une solide formation technique et une profonde étude théorique, dans cette école toute la génération d’architectes artisans de la ville moderniste se formerait.

La première génération de modernistes nous la trouverons à partir de 1875, avec Doménech i Montaner, Josep Vilaseca et Gaudí. Leurs œuvres se définissent comme médiévistes et éclectiques.

La preuve réside dans l’Exposition Universelle de 1888 de la Ciutadella. Cela a été le point de départ du premier modernisme, avec un langage autochtone et traditionnel. Après l’Exposition Universelle de Paris 1898, le second modernisme surgit en Catalogne, qui marqué par les tendances de la capitale française, adoptera un langage plus international et cosmopolite. Nous parlons de l’art nouveau. Tradition et modernité, c’est la paradoxe qui définit le mieux l’architecture moderniste de Catalogne.

En 1891 avec les Nouvelles Ordonnances, il y aura une éclosion du modernisme. Un assainissement urbain aura lieu et les conditions d’édification seront améliorées. Avec cela, une plus grande liberté de l’ornementation des façades sera obtenue, qui deviendrait souvent le témoignage de pouvoir social et économique.

De cette manière, Barcelone verrait naître de nouvelles typologies constructives, spécialement pour les classes aisées: appartements neufs et modernes dessinés avec une façade unitaire et des logements qui sont les maisons modernistes les plus significatives de l’Eixample. Une architecture pour la vie privée, des espaces avec un monde symbolique propre, pensés pour l’intimité de la famille bourgeoise et qui se populariseront plus tard.

Mais la modernité de l’architecture privée contrastera avec la persistance de l’éclectisme et de l’historicisme de l’architecture publique, qui adoptera ce langage comme son préféré, en reflétant autorité et richesse pour les pouvoirs publics promus par la bourgeoisie, comme par exemple le Palau de la Musica.

Enfin, il y aura aussi des espaces pour le travail avec l’architecture industrielle, toujours caractérisée par la fonctionnalité, les nouvelles techniques constructives, la rare ornementation et la récupération de ce qui est autochtone. Le quartier de Poblenou est témoin de tout cela avec ses établissements de manufactures et ses usines.

L’architecture nous parle d’elle même!

Cinta Blanch Only-apartments Author
Cinta Blanch


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cardigan 4102 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte