Magazine Caricatures

Lettre ouverte à eva joly

Publié le 22 novembre 2011 par Douillon @DOUILLON

UnknownMa chère Eva, contrairement à Cécile, tu ne veux pas croquer la pomme avec François. Toi, les circonscriptions électorales, c’est pas ton truc. Tu ne veux pas te faire sauter, même en parachute sur un arrondissement parisien, tu veux rester intègre et c’est ton droit. Le problème c’est que ça te pose problème. A défaut d’être une dame d’état, tu as des états d’âme ! Comme si tu voulais faire de la politique mais à condition que la politique soit propre et vertueuse… Franchement, chère Eva, autant se lancer dans une fausse à purin et vouloir en ressortir parfumé au N°5 de Chanel ! La politique, Eva, c’est un truc de tordus, de vicieux, de putrides. La preuve que c’est tortueux, tu l’as sous les yeux : Pendant des semaines tu t’es expliquée, tu t’es escrimée, tu t’es exclamée dans l’indifférence générale. Là, tu te tais, tu disparais et tout le monde parle de toi ! Tu vois, en politique, il faut savoir biaiser ! Alors au lieue de continuer à bouder, il faut voir le bon côté de la plaque et tirer profit de l’expérience : Reviens sur le devant de la scène en disant le contraire de ce que tu penses, en proposant autre chose que ce que tu comptes faire, en promettant ce que tu ne tiendras pas et, ainsi, tu seras une vrai « Politique », Eva ! Déclares nous vite que tu es pour la construction d’un réacteur nucléaire de 4eme génération place de la Concorde ! Expliques aux militaires qu’il faut transformer le Charles De Gaulle en Montgolfière, aux agriculteurs qu’il faut faire péter les vaches dans des couches culottes pour réduire l’effet de serre, enfermes Claude Allègre dans un Sonna jusqu’à ce qu’il reconnaisse le réchauffement climatique ! Bref, fait n’importe quoi et tu seras entendue. Regardes la droite qui rebondit : Elle ne s’interroge pas, comme toi, pour savoir s’il faut ou non sortir du nucléaire, s’il faut ou non sortir de l’Euro. Non, la droite pour rebondir s’occupe de choses sérieuses, importantes, primordiales c’est à dire électoralement payantes comme par exemple : Faut il ou non remettre les blouses à l’école ! Ca c’est du lourd, du concret, du médiatiquement digeste ! Alors dis toi bien, Eva, que ton initiation politique sera terminée, quand tu pourras passer, du blues à l’éthique aux blouses à l’école !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Douillon 5157 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte