Magazine Europe

Les mères veilleuses

Par Zazainlondon
Hier soir, j'ai reçu ce mail d'une copine avec comme pièce jointe une promo -35% Gap. Le commentaire, assez succinct, disait : 
"Tiens, si tu veux acheter un manteau à ton fils. PS: ne le prends pas mal". 
Elle me connaît trrrrès bien...
A première vue, vous trouverez sans doute que cela n'a rien de notable et vous avez bien raison. Cependant, cette même copine m'avait appelée la semaine dernière alors qu'une vague de caillante déferlait sur NY : "Zaza, je suis au parc, ton fils est là avec Naine et la nounou. Il a froid. Faut dire aussi que son manteau est pourave, faut vraiment que tu lui achètes un autre... T'as pas honte quand même??!!"
Et bien sur le coup, oui... J'ai eu honte... Honte de faire partie des mères qui-ne-font-pas-tout-parfaitement, qui s'organise à l'arrache pour les inscriptions à l'école, qui habille les nains comme des sacs poubelles, qui mets les restes du chinois délivré à domicile dans la lunch-box de Nain, qui boit, fume et abandonne ses enfants à une baby-sitter pour rentrer bourrée à 3h00 du matin, qui ne va pas au musée le week-end, qui ne joue pas avec eux pendant des heures, qui télécharge la série complète de Barbapapa sur son Ipad pour avoir la paix, j'en passe et des pires...
Vous aurez toujours autour de vous des mamans qui vous assommeront de leurs commentaires et dont l'ingérence dans votre mode de fonctionnement familial frise l'intolérable. Ca n'a rien de méchant mais c'est plus fort qu'elles : il faut toujours qu'elles vous fassent comprendre que vous éduquez vos enfants n'importe comment, parfois avec des notes d'hystérie qui dépassent l'entendement...
Il y a cependant plusieurs catégories :
- La mère pédiatre : "Dis donc, elle tousse ta fille et elle a de la morve partout!! Tu devrais franchement aller voir un médecin! Moi, je la laissera pas comme ça..."
- La mère styliste : "C'est quoi ce jean?? C'est hyper moche... Tu sais, ils font des trucs pas mal chez Gap... Moi, j'achète toutes les fringues des enfants là-bas..."
- La mère nutritionniste : "Tu mets du ketchup dans son assiette?? Non mais t'es au courant de toutes les cochonneries qu'ils mettent dans ce machin? Moi, c'est no way..."
- La mère directrice d'école : "Non mais t'as toujours pas inscrite Naine à l'école? T'es pas au courant que ça commence dès l'année prochaine? Moi, j'ai déjà rempli tout le dossier..."
- La mère GO : "Vous êtes restés glander chez vous samedi dernier alors qu'il faisait super beau? Moi, j'ai emmené les enfants faire du vélo/trottinette/roller toute l'après-midi après être allé au musée..."
- La mère sexiste : "Alors comme ça ton fils aime bien jouer avec des poupées? Attend, le mien, il est à donf avec les voitures et les camions. Moi, çe me foutrait trop les boules qu'il se mette à s'intéresser à des trucs de fille"
- La mère Laurence Pernoud : "Elle fait beaucoup de caprices ta fille... Moi, je la mets au coin quand elle est comme ça: ça marche super bien" (ndlr : petit clin d'oeil à M... ;))
- La mère qui me rappelle ma mère : "Tu devrais quand même apprendre à ton fils à dire bonjour. Moi, je suis hyper stricte sur la politesse..."
- Les amies qui n'ont pas d'enfants mais qui ont quand même des principes d'éducation :"Dis donc, ils mangent pas très proprement tes Nains... Et tu devrais pas les mettre au lit là??"
Et quand on vit à NY, il faut aussi supporter les passants qui n'hésitent pas à vous alpaguer dans la rue pour vous donner des leçons d'éducation sur vos enfants (soit je n'y fais pas attention, soit je pars au clash direct au supermarché en gueulant comme un putois) et les mères américaines qui deviennent hystériques de joie dès que leur rejeton réussit à faire un pâté et qui vous donnent mauvaise conscience de bailler aux corneilles ou de tapoter sur votre téléphone, le cul assis sur un banc très très loin du bac à sable...
Personnellement, quand on me fait ce genre de réflexions, je fais mine d'écouter avec attention alors que la réponse la plus sensée serait : "Non-mais-qu'est-ce-que-ça-peut-te-foutre??"
Parce qu'en y réfléchissant, est-ce aussi sournois qu'il n'y paraît? 
J'ai la faiblesse de croire que nous sommes toutes des mères imparfaites et que ces petites piques ne sont qu'une façon de se rassurer sur la façon dont on élève ses propre nains. 
Je dois avouer que j'ai moi-même eu beaucoup de difficultés à ne pas donner des leçons à certaines de mes copines qui, à mon sens, faisaient n'importe quoi. Mais, plutôt que d'adopter ce genre de comportement, j'attend le soir, quand Mari rentre, pour lui faire part de mes impressions. Inutile de vous dire qu'il s'en bat le coquillard et il a bien raison!
Dieu merci, heureusement que les hommes (et non les autres mamans) sont là pour nous remettre dans le droit chemin!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Zazainlondon 3355 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte