Magazine Science & vie

34 - proprietes de la prematiere et attributs de dieu

Publié le 22 novembre 2011 par Jeanjacques

Il doit être affirmé dès l’abord que l’analyse suivante relève d’un point de vue strictement matérialiste et scientifique et ne saurait ouvrir un nouveau champ de controverses quant aux rapports entre science et religion.

Au cours de nos analyses, nous avons été amenés à préciser et définir les qualités, propriétés et spécificités d’une nouvelle substance qui compose et structure l’espace à savoir la prématière. L’existence de cette nouvelle substance, qu’il faut radicalement différencier de l’ancien éther, s’est imposée pour expliquer nombre de phénomènes issus du vide, notamment la transmission d’un mouvement à distance, la composition des ondes électromagnétiques et des photons, la vitesse constante et limite de la lumière, la résistance au mouvement dans l’espace, l’origine et les modalités d’apparition de la matière etc..

A partir de ces phénomènes observés et mesurés, nous avons été contraints de préciser les propriétés pour en rendre compte et notamment l’une d’entre elles, remarquable, à savoir la conciliation entre rigidité et élasticité qui n’a pas d’équivalent pour la matière.

Il peut être alors curieux qu’au siècle de la science triomphante  se trouve une substance aussi omniprésente qui est restée encore dans le secret et pour tout dire non découverte. C’est que cette prématière existe sans exister au sens de la matérialité puisqu’elle ne peut jamais être saisissable comme telle ni faire l’objet d’une expérience pour prouver sa « réalité ». C’est en ce sens que la croyance en cette prématière doit faire l’objet d’un acte de foi puisque, comme un Dieu, elle ne peut jamais être perçue par les sens. Elle ne peut être prouvée que par l’existence des ondes électromagnétiques à condition de « croire » que ces ondes sont bien composées de cette prématière.

Cette prématière, comme Dieu, est éternelle et incréée puisque l’espace-substance n'a pu surgir d’un néant originel, d'un lieu où elle se trouvait en réserve. Elle existe partout puisque remplissant le vide et se trouve justement interne à  toute la matérialité car toute matière a pour composition cette substance de l’espace. Elle est donc partout, dans l’espace et la matière, et se trouve comme le Dieu à l’origine du Tout. Elle est également infinie  puisqu’on ne peut imaginer une frontière qui séparerait l’espace et le néant, cause unique du mouvement et de la production de l’énergie universelle bien qu’elle soit par essence inerte, uniforme et  absolument continue.

Ainsi on  ne cesse d’être étonné par la presque similitude entre les propriétés  de la prématière et les attributs de Dieu à savoir et pour nous résumer :

Existant partout, pénétrant et étant dans toute la matérialité, Cause première et Cause du Tout, présente et absente en même temps car jamais saisissable en tant que telle, infinie, incréée et éternelle, source de toute énergie sans être elle-même énergie, inerte mais cause du mouvement, elle ne peut être jamais montrée, isolée, représentée. Une seule différence d’avec Dieu : on ne peut lui prêter les attributs humains (bonté, amour, miséricorde …)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeanjacques 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine