Magazine Culture

Festival musica-litté

Publié le 22 novembre 2011 par Legraoully @legraoully
Print Friendly

LE VOYAGE

Jour J moins 1, gare de Nice, je monte dans le train Nice- Bordeaux- Libourne.
Tout est organisé. J’ai comme seule inquiétude, le long trajet et les éventuels compagnons de compartiment- j’espère qu’ils ne seront pas c******, – faut dire, suis un peu sauvage sur les bords -.
Je m’installe dans le club des 4 de la SNCF ( quatre sièges au centre du wagon ou les voyageurs sont face à face), le compartiment restera au trois quarts vide durant tout le trajet.
Cannes, arrivée bruyante du premier co-passager. Il ne m’inspire pas, aussi je ferme les yeux, en faisant semblant de dormir. Mais patient et têtu le bougre, à peine les ai-je rouvert, il se lance et me lance sa vie, ses misères et soucis…., dans un monologue sans fin – je crois avoir de l’empathie en général, mais je n’aime pas que l’on me « saute » dessus-.Ouf, un autre voyageur nous rejoint à Marseille, grâce à lui, la conversation prend une autre tournure. Ils descendront tous deux à Montpellier.
Bordeaux, j’ai attendu 1h30 la correspondance pour Libourne. Temps trop court pour visiter les environs, et bien long pour rester dans la station, néanmoins, prudemment, je décide de ne pas m’éloigner. Les forces de l’ordre, ici aussi, sont omniprésentes. Un jeune homme qui fumait une cigarette sur le quai, est prier de l’éteindre et de présenter ses papiers – heureusement, pas d’amende-.
Comment en plein air, me dis-je, sa fumée pourrait-elle être plus nocive et polluante que celle des moteurs de locomotive et de véhicule, ou du gaz carbonique par nous expiré quotidiennement, ou des multiples émanations de tous ces appareils réfrigérants, climatisants, chauffants, etc…., de notre environnement urbain ?
Libourne enfin, deux personnes, un couple pour être plus exacte, ont été dépêché par Salomé – tête pensante et organisatrice du festival-, pour m’accueillir, première bonne surprise, ils me conduisent non à la chambre d’hôtes, mais au repas commun de tous les participants : acteurs, auteurs, chanteurs, musiciens, peintres, bénévoles en charge de la maintenance et logistique.

LE FESTIVAL MUSICA-LITTE

Que puis-je dire du festival…, car il y a tellement à dire  : pas banal, ni bancal, original, 100% passionné, une organisation et une gestion dirigé de main de maître, sans fausse note, au sens propre comme au sens figuré, sans tension. Certainement il y avait du trac, de l’angoisse, de la fatigue, mais chacun et chacune, qu’il soit sur scène, aux stands, aux fourneaux ou à la régie, donnait le meilleur de lui même, pour le plaisir de communier, d’échanger et de célébrer la culture et l’art en général, avec toutes les déclinaisons possibles en particulier .
Dans ce tout petit village en apparence paisible de l’Entre Deux Mers en Gironde, sous un soleil généreux, avec tout autour les champs de vigne à perte de vue, grâce à un mélange réussi et harmonieux de conférences, d’auteurs écrivains et / ou musiciens, de chanteurs à voix et à texte, de slameurs, tous engagés, tous plus ou moins poètes et / ou visionnaires, le festival fut un régal pour les yeux, les oreilles et les sens, tout au long des deux jours,
J’ai apprécié le mélange des genres et divers talents – venu spécialement des quatre coins de France pour cette manifestation-, la proximité des artistes et du public permettait des échanges avant tout humain, sans tout le tralala et falbalas mis en place habituellement par le staff des boites de production et / ou d’édition, le professionnalisme doublé de passion de Salomé, Pierre, et de tous les intervenants, afin de partager la culture au sens large et non pas la soupe culturélo-médiatico-financiere des média.

Autre surprise du festival : Les chambres d’hôtes -moins impersonnel que l’hôtel, plus convivial, chaleureux et pas plus cher- je remercie particulièrement Michèle Duranteau, Chambre d’Hôtes à Frontenac. Dans un cadre magnifique et paisible, elle fit preuve de grande serviabilité doublée de gentillesse. Avec le sourire en prime, elle nous régala de ses confitures, compotes et gâteaux maison, de soupe de légumes du potager et des œufs de ses poules.

Le diaporama des deux journées :

FESTIVAL MUSICA-LITTÉ

FESTIVAL MUSICA-LITTE 2011

Pour en savoir plus sur Festival Musica-Litté :

http://musicalitte.pagesperso-orange.fr/

L’année prochaine, tous au Festival Musica- Litté, un festival plein de chaleur, avec des valeurs et du cœur. Ensuite, après la manifestation, les fêtes de fin d’année approchant, vous pourrez joindre l’utile à l’agréable, en visitant les vignobles de la région. Vos amis et votre cave en serons reconnaissants de vous trouver fin prêt et de bonne humeur.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Legraoully 29555 partages Voir son profil
Voir son blog