Magazine

Des traces du passé linguistique à Montréal

Publié le 22 novembre 2011 par Espritvagabond
Après mes explorations du centre de Montréal via des murales diverses, j'ai remarqué qu'à plusieurs endroits en ville, on peut encore voir ces vieux affichages qui étaient autrefois peints sur les murs des édifices en briques.Personnellement, j'adore ce genre de fenêtre sur le passé de la ville. Déjà, en 2009, lors de mon retour dans le quartier de la Petite Patrie, j'avais noté la proximité de l'ex-St.Lawrence Warehousing Company ainsi qu'un ancien édifice utilisé par Coca-Cola avant de devenir un immeuble du service des incendies de la ville de Montréal.Cette fois-ci, je m'attarde directement à ces vieilles inscriptions, car dans plusieurs cas, elles en disent long sur le passé linguistique de Montréal.
Des traces du passé linguistique à Montréal
Premier artéfact: J'ai tenté de demander des paquets, mais il y a longtemps que la porte en question n'ouvre plus sur un bureau de douane ou de poste. C'est la seule ancienne inscription en français que j'ai déniché dans mes balades. (Rue de la Commune).
Des traces du passé linguistique à Montréal
Je ne suis pas certain du nom (Mercator printing), mais on peut lire dans les deux langues qu'ils faisaient de l'édition, de l'impression et de la reliure. (Publicité dans un stationnement entre St-Paul et Notre-Dame, près de St-Laurent).
Des traces du passé linguistique à Montréal
À deux pas du dépôt de paquet, vous pouviez en expédier, en autant que vous puissiez lire l'anglais, évidemment! (Rue de la Commune).
Des traces du passé linguistique à Montréal
Marchand de chaussure et bottes, également unilingue anglais. (Près de St-André, soit sur Ontario ou De Maisonneuve, je n'avais pas noté sur le coup).
Des traces du passé linguistique à Montréal
Il n'est pas étonnant de retrouver la "Commercial Union Assurance Company" unilingue anglaise elle aussi sur la rue St-Jacques. Elle doit dater d'une époque où la rue elle-même d'appelait d'ailleurs St.James Street.
Des traces du passé linguistique à Montréal
J'avoue avoir été chanceux d'apercevoir cette inscription; la Milton Case Grocery se trouve sur Milton, pas très loin de l'Avenue du Parc, dans le ghetto McGill, un quartier encore très anglicisé aujourd'hui.
Des traces du passé linguistique à Montréal
Je termine sur une affiche où il n'y a pas prédominance de l'anglais :-). Le fait amusant avec cette publicité de glace, c'est le prix annoncé: 10¢! (Rue St-Denis, quelque part entre Roy et Mont-Royal).
--

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Espritvagabond 1750 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte