Magazine Cinéma

Bienvenue à Zombieland

Par Wolvy128 @Wolvy128

Bienvenue à Zombieland

Bienvenue à Zombieland
Après Easy A il y a quelques jours, je reviens aujourd’hui sur un autre film avec Emma Stone. Il s’agit du film Bienvenue à Zombieland de Ruben Flescher sorti fin 2009. Outre la belle Emma Stone (Wichita), le casting est également composé de Jesse Eisenberg (Columbus), Woody Harrelson (Tallahassee) et Abigail Breslin (Little Rock) ainsi que quelques guests comme Amber Heard (406) ou Bill Murray (Lui-même). Quant à l’histoire, elle raconte la survie de deux hommes dans un monde infesté de zombies. Columbus, le plus jeune, est terrorisé à l’idée d’être dévoré. C’est une poule mouillée, mais sa prudence pourrait bien lui sauver la vie. Tallahassee, lui, est un chasseur de zombies qui ne craint plus rien ni personne. Armé d’un fusil d’assaut, il se donne corps et âme à la seule mission qui compte pour lui : trouver les derniers exemplaires de ses biscuits préférés, des Twinkies, encore disponibles sur Terre. Dans leur périple, les deux survivants sont rejoints par Wichita et Little Rock, deux jeunes filles. Tous ont désormais deux défis impossibles à relever : affronter les zombies et apprendre à s’entendre…

A ma grande surprise, j’ai vraiment adoré ce film qui, même s’il n’est pas parfait, est suffisamment original que pour satisfaire un large public (même s’il s’adresse à une audience plutôt jeune). Tout d’abord grâce au mélange de genres (horreur et comédie) plutôt osé mais également, et surtout, pour le traitement qui est fait. Quand je dis traitement, j’entends par là le ton du film qui est ici bien particulier. Effectivement, on est dans l’humour ultra décalé qui n’hésite pas à tourner en ridicule une situation des plus tragique. Ça peut paraître surprenant dit comme ça mais avec un minimum de second degré, on adhère sans aucun problème. Et en cela, le film est vraiment intéressant. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’un film peut nous faire rire avec des paysages apocalyptiques et des zombies en toile de fond. Personnellement, je suis directement rentré dans l’histoire, grâce notamment à l’intro assez savoureuse dans laquelle on découvre les fameuses règles de Columbus. Règles qui auront d’ailleurs leur importance dans la suite de l’histoire.

Bienvenue à Zombieland
Côté casting, même si j’ai essentiellement regardé le film pour la présence d’Emma Stone, je dois reconnaître que tous les acteurs m’ont fait une bonne impression. A commencer par Jesse Eisenberg dont le rôle de geek trouillard lui va quand même comme un gant. Je ne l’avais vu que dans The Social Network auparavant et ici, il m’a complètement fait oublier son personnage de Mark Zuckerberg, c’est donc plutôt un bon point. A ses côtés, Woody Harrelson m’a également bien rire dans ce rôle de grosse brute en quête de Twinkies. La rencontre entre les deux est d’ailleurs particulièrement drôle et de manière générale, le duo fonctionne plutôt bien. Il en est de même pour le duo féminin même si j’avoue qu’il m’a un peu moins intéressé. Au-delà de ce quatuor déjà très bien, j’ai adoré l’apparition de Bill Murray. J’ignorais totalement qu’il jouait dans le film, et encore moins son propre rôle, et du coup, j’ai été très agréablement surpris. Je pense que rien que pour les séquences où il intervient, le film mérite largement d’être vu.

En conclusion, Bienvenue à Zombieland est une comédie d’une grande originalité portée par des acteurs efficaces. Les scènes sont plutôt drôles et s’enchainent superbement au rythme des répliques cinglantes des personnages. Après, c’est sûr qu’il y a quand même quelques faiblesses comme notamment des facilités dans le scénario ou encore la fin un peu bâclée mais le film est tellement agréable qu’on lui pardonne sans problème.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wolvy128 10317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines