Magazine Humeur

Libye – Où se trouve Seif Al-Islam aujourd’hui ?

Publié le 24 novembre 2011 par Menye Alain

Libye – Où se trouve Seif Al-Islam aujourd’hui ?Déguisé en berger, Seif Al-Islam savait qu’il était cerné. Pour se sortir de l’étau, il a imaginé avec ses gardes, un stratagème. Un certain Ahmed devait trouver une personne capable de les conduire au Niger. Hélas, au lieu que ce dernier le fasse correctement sans révéler l’identité du fils Kadhafi, il l’a trahi. Il a même dit aux renégats, les traitant de lâches, de lui tirer une balle dans la tête. Or, pour eux, c’était un trophée de guerre pour tenter d’asseoir leur domination. Pour l’instant, c’est la bérezina. 

Grâce au témoignage d’un médecin qui travaille dans un hôpital de Zintan,  et dont le nom ne sera pas dévoilé ici pour des raisons bien compréhensibles, Seif al-Islam en captivité, c’est un homme qui n’est pas moralement abattu. Il se trouve dans une maison truffée de gardes armés, à la périphérie est de Zintan.  Tous les jours, il parle de politique avec ses geôliers, se moquant d’eux par ailleurs, en leur disant qu’ils ne pourront jamais s’entendre, entre divers clans. Selon le médecin qui l’a examiné, à son arrivée dans la villa, il a été installé au salon. Il a remarqué que la table basse était bien achalandée, avec des boissons et des fruits divers. 

Pour lui, Seif Al-Islam ne semblait pas déprimé, signe que c’est un guerrier mais, n’avait plus bien sûr, selon lui, le même air ni la prestance d’antan. Le médecin a serré les mains de tout le monde, sans exclusive. Personne n’a semblé être gêné par son accolade, avec le fils du guide. Le traitement réservé à Seif vient probablement des instances occidentales, qui ne veulent pas qu’il soit livré à la CPI, de peur qu’il ne livre des secrets. Or, en Libye, il sera pendu haut et court, par les barbares qui le gardent, alors qu’il est innocent. On découvrira, enfin, la nouvelle démocratie libyenne. Un leurre.

Il a enfin attesté que, la blessure de sa main droite, est un vieux bobo. En effet, ça date d’il y a un mois, lors des combats à Bani Walid auxquels ils participaient. Il a été blessé par un shrapnel. Cette blessure se résume à une infection grave, faute de médecin dans ses troupes, la plaie a nécessité, l’amputation des doigts (pouce, index, majeur) et aussi l’excision des tissus nécrosés de sa main. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Menye Alain 963248 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte