Magazine Santé

LYMPHOME à grandes cellules B: Une nouvelle cible thérapeutique identifiée – Nature

Publié le 29 novembre 2011 par Santelog @santelog

Ces chercheurs du NYU Langone Medical Center (Manhattan) révèlent dans l'édition du 23 novembre de la revue Nature, le mécanisme moléculaire sous-jacent du type le plus commun de lymphome. En cause, la suppression ou la mutation d'un gène, le FBXO11, dans les cellules B, qui contribue à la lymphomagenèse. C'est la découverte d'une nouvelle cible thérapeutique possible pour le lymphome diffus à grandes cellules B (LMNH-B), le type le plus agressif et le plus fréquent des lymphomes de l'adulte.


LYMPHOME à grandes cellules B: Une nouvelle cible thérapeutique identifiée  – Nature
Les auteurs rappellent que le lymphome est un cancer du sang qui affecte le système lymphatique. Le lymphome primitif diffus à grandes cellules B (LMNH-B) est un lymphome non hodgkinien qui se développe dans les cellules B, un type de globules blancs présents dans le tissu lymphatique. Les LMNH-B sont des tumeurs agressives représentant 40% des tumeurs à cellules B. Ils surviennent surtout à la soixantaine. La tumeur se développe soit au niveau des sites ganglionnaires ou soit de manière extra-ganglionnaire. Une thérapie standard permet de traiter environ 40% des LMNH-B. Cependant 50% des patients récidivent et meurent de lymphomes récurrents. Jusqu'à ce jour, les mécanismes génétiques à l'origine des LMNH-B restaient incompris.


«Nous avons découvert que la protéine FBXO11 est un suppresseur de tumeur dans les cellules B", expliquent l'auteur de l'étude, le Dr. Michele Pagano, professeur d'oncologie et de pathologie au NYU Langone Medical Center. «Nos résultats montrent que la suppression ou la mutation du gène FBXO11 dans les cellules B peut conduire au développement de ce Lymphome». La majorité des patients atteints de LMNH-B sur-expriment la protéine BCL6. En se liant à des séquences d'ADN spécifiques, BCL6 régule la transcription de gènes essentiels au développement et à la fonction des cellules B. La déréglementation de BCL6 conduit à la pathogenèse. Chez les patients atteints de LMNH-B, la surexpression de cette protéine est liée à la translocation ou à la mutation du gène. Ce gène FBXO11 est supprimé ou muté dans de nombreuses lignées cellulaires chez les patients atteints de ce lymphome. Or, FBXO11 œuvre pour maintenir les niveaux de BCL6 faibles, dans les cellules B et ainsi, limite la croissance des cellules inutiles et empêche la lymphomagenèse : La protéine FBXO11 en favorisant l'élimination des BCL6 empêche le développement du lymphome LMNH-B. En synthèse,


·   L'inactivation, la mutation ou la suppression de FBXO11 dans les cellules B induit la surexpression de BCL6 et favorise la croissance tumorale,


·   Au contraire, l'expression de FBXO11 favorise la dégradation de BCL6, inhibe la prolifération et induit la mort des cellules tumorales.


C'est donc l'identification du mécanisme moléculaire de la surexpression de BCL6 qui vient d'être révélé et expliqué par des suppressions ou mutations de FBXO11. FBXO11 est une nouvelle cible thérapeutique possible pour un nouveau traitement du lymphome diffus à grandes cellules B.


Source: Nature (2011)doi:10.1038/nature10688 « FBXO11 targets BCL6 for degradation and is inactivated in diffuse large B-cell lymphomas


LYMPHOME à grandes cellules B: Une nouvelle cible thérapeutique identifiée  – Nature
Accéder
aux dernières actualités sur les Lymphomes

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine