Magazine Séries

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 2. Episode 7.

Publié le 28 novembre 2011 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2011-11-28-21h58m26s230.png

The Walking Dead // Saison 2. Episode 7. Pretty Much Dead Already.
SEASON FALL FINALE

Je sais pertinemment que je règle souvent mes comptes avec The Walkind Dead et sa médiocrité sans bon vouloir semaine après semaine. Ce nouvel épisode est sûrement le meilleur de la série, à mon goût. Même si le scénario apparait très bancal sur certains points, il ne l'est pas dans le climax final, tant attendu du retour de Sophia. Enfin, pas vraiment retour. Explications. Sophia a disparue depuis le début de la saison - ça ok, tout le monde a compris, pendant 7 épisodes on nous a bassiné avec toute cette histoire et j'avais les nerfs en gigot à l'idée de me dire : On va enfin avoir une fin ou les Walkers et leur grange on va en manger pendant tout le reste de la saison ? La décision de couper la saison en deux parties distinctes est bonne, puisque l'épisode arrive à gicler du zombie tout au long - ce qui fait plaisir -. D'ailleurs, j'ai l'impression qu'on avait pas vu autant de zombies depuis le pilote de la série. Je me trompe ? Oui certainement mais quand même, j'ai pas le souvenir d'en avoir vu tellement cette saison, sauf peut être dans le premier épisode.
Ce qui "sauve" l'épisode ce sont tout de même les 15 dernières minutes, très solides, et surtout apportant à la fois des zombies mais aussi un rythme émotionnel tout particulier. Le massacre des Walker était attendu, cela ne pouvait pas durer cet élevage de zombie. Donc on a maintenant plus du tout de zombies dans la grange, dans une scène presque de désespoir qui me rappelle au combien The Walking Dead peut aussi être une série sympathique quand il s'agit de se la jouer dramatique. Bien sûr, j'adore tellement Lori (a.k.a Sarah Wayne Callies) qu'elle est aussi une des raisons de la réussite de cette fin. Ses larmes quant à la sortie de Sophia, changée en zombie, de la grange m'ont touchées. Je crois que c'est la première fois que la série arrivé à le faire, ce qui au fond est un miracle. J'hésite encore à aller à Lourdes prier la vierge Marie pour lui demander encore plus de miracles dans ma vie. J'ai quelques questions à lui poser aussi, mais ça, ça ne reste qu'elle et moi. Non mais, bande de petits curieux. Vous croyiez que je vous voyais pas venir ? 

vlcsnap-2011-11-28-21h23m33s38.png
vlcsnap-2011-11-28-21h58m58s40.png
Le reste de l'épisode se concentre une fois de plus sur la recherche de Sophia, infructueuse. Mais on avance donc je ne veux pas trop faire de reproches sauf à Rick et Shane qui, hormis dans la dernière scène de l'épisode, nous livre un jeu essoufflé, des acteurs qui sont aussi livides que des cadavres, et encore moins expressifs que les zombies qu'ils combattent. Ces deux personnages ne vieillissent pas bien dans cette série, ils manquent d'autorité sur l'évolution des intrigues et surtout leur présence nui aux autres personnages dans un sens comme dans l'autre. Lori est donc là pour sauver un peu le tout. Le personnage va nous livrer une jolie scène avec son fils. Je m'y attendais vu l'évolution des évènements mais la relation mère fille est si jolie et mignonne. C'est aussi cruel car Walking Dead a un soucis de clarté dans ses dialogues ce qui empêche de tout ressentir. Sans compter que les sons de grillons c'est pas ce qu'il y a de mieux pour se sentir touché.
Les aventures amoureuses de Glenn ne sont pas ce qu'il y a de plus développé dans la série donc forcément ce n'est pas ce qui est très intéressant, ça arrive toujours comme un cheveu sur la soupe. Enfin, les escapades dans la foret, il faut absolument qu'on arrête ça, car c'est juste catastrophique. Bref, au final ce nouvel épisode de Walking Dead était plutôt pas si mal par rapport au reste de la saison. Je pense que c'est le meilleur épisode de la série depuis le solide pilote que j'avais plutôt bien aimé. Il était temps que le volcan qui sommeillait se réveil et nous offre sa lave en fusion. Mais je ne veux pas crier trop vite car la série a eu la fâcheuse manie de livrer du bon et puis tout d'un coup du très mauvais. Comment c'est possible ? Voilà un mystère que j'aimerais bien décoder.
Note : 6.5/10. En bref, je serais de mauvaise foi si je disais que c'était mauvais. C'était pas mal du tout, voire très bon sur les 10 dernières minutes.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines