Magazine Politique

QUID de l’Europe?? par Anne FERREIRA

Publié le 29 novembre 2011 par Letombe

sarkoeurope Peu après son élection comme Président de la République française, et juste après le début de la Présidence Européenne de la France, précisément le 9 Juillet 2007, Nicolas Sarkozy s'est fait connaitre en Europe en faisant son apparition à l'ECOFIN , (la réunion des Ministres des Finances de l'UE dans le jargon bruxellois), pour annoncer qu’ avec lui, la France ne respecterait pas les limites du déficit budgétaire de 3% consacré par les Traités Européens.


L'apparition et la déclaration sont tombées comme une bombe et ont détruit le peu de crédibilité dont cette règle européenne jouissait encore.
Comme on le sait aujourd'hui, le monde était à la veille de sa plus grande catastrophe économique depuis les années trente du vingtième siècle, crise qui a  révélé à quel point  l'endettement public européen avait atteint des montants excessifs.


Quatre ans après, lors de l'Eté 2011, Mme Merkel, devenue entre -temps la femme forte de l'Europe où l'Allemagne faisait figure de seule survivante à la catastrophe générale et gardienne de l'orthodoxie budgétaire, eut l'idée que tous les pays européens devraient suivre l'Allemagne et imposer dans leur Constitution la règle de déficit zéro, dénommée par certains “règle d’or”.


Et voilà  que le même Sarkozy, qui avait déchiré les règles européennes de limitation de l'endettement,  trop rigides à son goût, était devenu un parfait perroquet des énormités de Mme Merkel.  Ainsi, il découvrit que la limitation du déficit, non plus à 3%, mais carrément à zéro%,  était devenue la règle d'or économique à laquelle personne n’avait le droit d’échapper.


Monsieur Sarkozy a alors défendu avec la même ardeur et la même conviction la disparition de  la règle des 3% hier comme il défend la règle d'or de zéro % aujourd'hui, comme il défendra n'importe quelle proposition à l'avenir à partir du moment où  il l’estimera adaptée au climat médiatique, parce que pour lui seul le pouvoir compte, et parce qu'il n'a aucune idée stratégique, que ce soit pour la France ou pour  l'Europe, aucune conviction autre que l'importance de lui- même.


C’est exactement l'absence de principes et de crédibilité de Monsieur Sarkozy qui a conduit les autres dirigeants européens à l'ignorer et, finalement, lui donne comme seule alternative celle de répéter les déclarations de Mme Merkel pour exister.
Rappelons-nous aussi, qu'il y a un an, lors de la tristement fameuse déclaration commune de  Deauville, les deux dirigeants européens avaient convenu d’amender le Traité Européen pour permettre expressément la faillite des Etats qui ne pourraient pas honorer leurs dettes.


Cette déclaration suicidaire fut justement considérée comme le déclencheur de la débâcle de l'Euro.
Confrontés à cette débâcle aujourd'hui, nos deux dirigeants refusent de voir l'urgence de faire usage de la Banque Centrale Européenne pour éviter l'effondrement de la monnaie unique et prônent des  changements complexes au Traité, comparables à la discussion sur le sexe des anges à la veille de la chute de Byzance.
Avec des dirigeants politiques comme eux, l'Europe est condamnée à la catastrophe. L'Europe et la France ont besoin de dirigeants politiques capables de comprendre la nature de nos problèmes et de nos défis, ayant une vision de longue haleine et surtout une forte conviction démocratique.


La situation actuelle demande une action immédiate de stimulation de l'économie européenne pour compenser l'effet des mesures restrictives prises par les Etats Membres ayant les plus gros problèmes de dettes extérieures. Cette action ne peut nullement attendre de grands débats, pourtant nécessaires, sur l'avenir de la gouvernance économique européenne.


Des élections démocratiques et des processus décisionnels démocratiques sont en tous cas la seule méthode pour aboutir à cette future  nouvelle gouvernance.

Anne-Ferreira.jpg
Anne FERREIRA

Vice-Présidente du Conseil Régional de Picardie

ancienne Députée européenne

Anne Ferreira


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Letombe 131283 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines