Magazine

Le phénomène Facebook

Publié le 17 novembre 2007 par Zozo

Facebook, facebook, facebook, c'est la dernière application web à la mode en ce moment, on l'entend partout dans les médias. Après Second Life il y a quelques temps, c'est au tour de Facebook de connaitre son heure de gloire. Pourquoi ? Parce que le site a déjà 50 millions de membres et croit à un rythme effréné. Et aussi parce que Microsoft a pris une participation de 240 millions de dollars dans le site, soit ... 1,6% du capital, ce qui valorise le site à un chiffre astronomique de 15 milliards de dollars.

Il est donc temps pour facebook de commencer à obtenir un peu de revenus de ces millions d'inscrits. Le Monde annonce que Facebook allait vendre les profils de ses inscrits aux publicitaires. Les Etats-Unis n'ont pas de législation aussi encadrée que la France concernant la protection de la vie privée. Facebook a un énorme potientiel de ce côté là.
Pour ceux qui ne connaissent pas, Facebook est un site centré sur les profils des inscrits. Le but est d'avoir virtuellement des amis, ceux de la vie réelle. Aucun intérêt ou presque pour les amis proches (puisque vous les voyez souvent), en revanche, cela permet de retrouver d'anciennes connaissances qu'on a rencontrées au lycée, à l'université, école d'ingénieur, de commerce etc. A l'origine le site avait été conçu pour créer des réseaux d'étudiants américains. Pas étonnant que les premiers inscrits français au site soient étudiants, de préférence les étudiants qui ont navigué dans divers pays (échanges universitaires etc). Mais le phénomène s'étend désormais et touche de plus en plus de personnes. Depuis sa création, Facebook s'est aussi enrichi de diverses applications qui permettent de compléter les fonctionnalités de base du site.
Au final, si on regarde la fiche d'une personne sur Facebook, avec les groupes auxquels elle appartient et les applications qu'elle utilise, on peut cibler assez bien à quelle catégorie de population elle appartient. Et même si la personne n'est pas accroc à Facebook, il suffit de regarder le profil de ses amis pour en déduire le sien qui sera vraisemblablement identique. Bingo pour les publicitaires !
Du point de vue efficacité globale, on ne peut que s'en réjouir : si les entreprises dépensent moins dans la publicité pour avoir plus d'impact, alors leurs produits seront moins chers ou elles seront plus riches (et donc pourront se développer plus).
Du point de vue vie privée, on est vraiment au comble de l'irrespect. Les sociétés qui dominent internet (ie Microsoft, Google, Yahoo, bientôt Facebook) en sauront plus que quiconque sur nous. Tant que c'est pour nous arroser de publicité, cela reste "raisonnable", mais qui sait comment seront utilisées ces informations plus tard ? Pour nous recruter ? Pour déterminer notre surprime d'assurance ? Pour nous accorder ou non un prêt ?
Pour résumer, Facebook illustre parfaitement ce qu'est devenu le web, dans ce qu'il contient de meilleur comme de pire ...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zozo Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog