Magazine

Paris

Publié le 30 décembre 2007 par Gregory71

Je reviens ici tel un étranger. Pas vraiment canadien et plus totalement parisien, ville où je suis né.

A chaque retour c’est toujours le même sentiment d’une superposition de la géographie et de mes souvenirs, d’instants volés à mon enfance. A un an, la descente abrupte du Père Lachaise en landeau. La rue Erard, le marais, les halles, l’Usine à Croix de Chaveau, le théâtre Dunois, la salle de concerts rue Raymond Losserand.

Tout est là, si proche qu’aucune nostalgie, pour je ne sais quel âge perdu, n’est possible. Simplement l’intensité de cette superposition.

Sans doute ne pourrais-je plus vivre ici, je pourrais y passer, y repasser comme un touriste habitant: les sourires y sont trop rares, les ateliers inexistants, les relations trop sociales, quelque chose sans doute d’un état d’esprit qui mse semble appartenir à un autre temps, à une autre vitesse. Mais il y a toujours cette superposition des temps et des espaces, toutes ces histoires anonymes et tout à la fois singulières qui ne cessent, sur Internet ou ailleurs, de me pousser à produire, à chercher l’écho de ce silence qui nous rend sensible à ceux qu’on ne connaît pas.

Je suis à la terrasse d’un café, j’observe et je sais combien cette observation est une figure classique, un cliché, j’imagine la vie des passants, je joue à imaginer cela comme un enfant, il y a quelques regards, des complicités dont je ne peux vérifier la réciprocité mais que j’espère ici, chez moi.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gregory71 36 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte