Magazine Société

Cyril de Lasteyrie, dit Vinvin, foutraquement vôtre

Publié le 25 octobre 2011 par Oz

Aux téléspectateurs de France 5 qui seront devant leur petit écran, vendredi 28 octobre à 23 h 30, le nom ne dira peut-être rien. Le visage encore moins. La plupart n’auront probablement jamais vu ces traits flegmatiques, ce sourire retenu, comme coincé entre les parenthèses rousses de deux larges favoris, ce profil strict, sérieux, voire ” un peu austère “ – c’est l’intéressé qui le dit. Certains mettront aussi quelques minutes pour saisir son humour funambule, en équilibre instable, qui surgit là où on ne l’attend pas et vous prend toujours un peu par surprise. Cyril de Lasteyrie, dit ” Vinvin “, 41 ans, présentera ce soir-là sur France 5 la première du ” Grand Webze “, en compagnie de François Rollin. Un magazine direct mêlant télévision et Net.

A d’autres, le pseudonyme autant que le visage paraîtront familiers. Il faut certes remonter quelques années en arrière, mais ceux qui l’ont vu ne peuvent pas avoir oublié ” Bonjour America “, qui fit se gondoler de rire la blogosphère en 2006. Des sketches de 4 à 12 minutes, seul face à une caméra fixe, un ” French accent ” à y accrocher son pardessus, pour expliquer aux amis américains l’étrange vie des Français. L’ensemble de ces vidéos est toujours visible sur son blog (” Mrvinvin.wordpress.com “), où il poste encore de temps à autre une nouvelle histoire.

DAILYMOTION N’EXISTAIT PAS…

A l’époque, le feuilleton fit un carton : 100 000 vues par épisode. ” Cela dit, il n’y avait que moi à voir à l’époque “, s’amuse Vinvin. Alors que le visionnage de vidéo n’était pas encore bien ancré dans les moeurs, que Dailymotion n’existait pas, la performance rapportée au nombre d’internautes est restée une référence. Cyril de Lasteyrie, pionnier du blog vidéo, est en quelque sorte la première vedette du Web français.

Né à Suresnes (Hauts-de-Seine), licencié d’histoire et de marketing, marié, père de deux enfants. On ne s’attarderait pas plus que cela sur son CV s’il ne comportait quand même une singularité : un quartier de noblesse. Ses ancêtres, tous les Lasteyrie du Saillant, l’attendent-ils dans l’au-delà, l’épée à la main et l’invective aux lèvres ? En neuf siècles, Cyril de Lasteyrie est le premier de cette longue lignée à n’avoir pas fait baptiser son fils…

Cyril de Lasteyrie, dit Vinvin, foutraquement vôtreCOMÉDIEN ET AUTEUR

20 DÉCEMBRE 1969 NAISSANCE À SURESNES (HAUTS-DE-SEINE)
22 SEPTEMBRE 2004 CRÉATION DU BLOG ” 20 SUR 20 ”
18 FÉVRIER 2006 LANCEMENT DU SHOW VIDÉO HUMORISTIQUE ” BONJOUR AMERICA ” SUR INTERNET (46 ÉPISODES)
2007-2009 ACCOMPAGNEMENT DU DÉVELOPPEMENT DES RÉSEAUX SOCIAUX SEESMIC (VIDÉO) ET HELLOTIPI (FAMILLES)
2010 CRÉATION DE SA SOCIÉTÉ DE PRODUCTION STORYCIRCUS
28 OCTOBRE 2011 COPRÉSENTE ” LE GRANDE WEBZE ” AVEC FRANÇOIS ROLLIN, SUR FRANCE 5

L’aventure de ” Bonjour America ” durera un an et 46 épisodes. Elle aurait pu, elle aurait dû lui ouvrir d’autres portes. L’homme assure n’avoir jamais rêvé de passer au petit écran, et considère, même aujourd’hui, que cela ne représente pas une fin en soi. ” A l’époque pourtant, si quelqu’un était venu me demander de faire de la télé, j’aurais été très heureux. Mais personne ne l’a fait. ” Trop tôt peut-être.

On l’a vu, de moins en moins, dans son exercice préféré d’humoriste pour Canal + Mobile. Puis le blogueur s’est tourné vers d’autres activités sur le Web. Il a rejoint Loïc Le Meur – encore un pionnier du Net – à San Francisco pour le lancement d’un réseau social vidéo, Seesmic. Y est resté deux ans. S’est impliqué dans le développement d’un autre réseau social, à vocation familiale, Hellotipi (Hellotipi.com). Jusqu’à ce que, la quarantaine se présentant à sa porte, Cyril de Lasteyrie se dise qu’il était grand temps de redevenir Vinvin, et de se concentrer sur ce qu’il aimait faire : ” Ecrire des histoires. “

” UN OVNI TÉLÉVISUEL ”

Il lance donc Storycircus, une boîte de production, en janvier 2010. ” C’est dans le cadre de cette société très axée numérique que nous est venue l’idée d’un projet un peu hybride entre télévision et Internet “, explique Vinvin. Ainsi est né ” Le Grand Webze ” – référence au Grand Mezze, happening théâtral mis en scène par Edouard Baer et François Rollin, présenté au Théâtre du Rond-Point de septembre 2002 à juin 2003. Vinvin a contacté Rollin. Les deux hommes s’étaient déjà vaguement croisés au Montreux Comedy Festival (Suisse). François Rollin est un passionné du Net et de son esprit de liberté. Cyril de Lasteyrie un fan du comédien. Ils partagent un sens de l’humour ” sentimental, philosophique, avec des petites utopies “, décrit François Rollin. L’affaire n’a eu aucun mal à se conclure.

Le projet d’une émission ” foutraque “, qui commence sur Internet, se poursuit à l’antenne et continue sur le Net, qui mêle les deux médias, arrive dans la boîte électronique de Bruno Patino. L’ancien directeur du Monde interactif, devenu patron de France 5 et du numérique de France Télévisions, n’hésite pas longtemps. ” Tout le monde doit se dire qu’il a perdu la raison en confiant une émission en direct à des gens comme nous “, rigolent de concert Rollin et Vinvin. Bruno Patino, qui suit l’un ” depuis des lustres “ sur Internet, et a fait travailler l’autre sur France Culture, assume la prise de risque. ” C’est un ovni télévisuel, mais il est bien qu’il se pose sur France 5 “, explique-t-il.

Un nouveau défi pour Cyril de Lasteyrie, dit Vinvin. En en-tête de son blog, on peut toujours lire : ” 20/20, peut mieux faire* (*peut-être) “. Démonstration à partir de ce vendredi 28 octobre.

Olivier Zilbertin

(article publié dans Le Monde daté du 23 octobre 2011)


© Le Monde


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oz 2435 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine