Magazine Côté Femmes

Les reinettes sont à l'honneur....

Publié le 09 décembre 2011 par Marigotine

 

     Oui, bien sur moi aussi je porte une perruque!

     Mais je ne vous dirais pas où.....

                                             Sacré cachotière Elisabeth!

<b></div>Visite royale.</b> C’est dans la bonne humeur que la reine d’Angleterre Elisabeth II a inauguré, mercredi, le nouveau siège de la Haute Cour de Justice du Royaume-Uni. Situé en plein centre de Londres, cette Cour – juridiction d’exception en première instance, compétente au-delà d’un certain montant financier ou dans les affaires les plus importantes –, est, avec la Cour de la Couronne et la Cour d’appel d’Angleterre, l’une des cours supérieures d’Angleterre et du pays de Galles.Visite royale. C’est dans la bonne humeur que la reine d’Angleterre Elisabeth II a inauguré, mercredi, le nouveau siège de la Haute Cour de Justice du Royaume-Uni. Situé en plein centre de Londres, cette Cour – juridiction d’exception en première instance, compétente au-delà d’un certain montant financier ou dans les affaires les plus importantes –, est, avec la Cour de la Couronne et la Cour d’appel d’Angleterre, l’une des cours supérieures d’Angleterre et du pays de Galles." title="Les reinettes sont à l'honneur...." />Visite royale. C’est dans la bonne humeur que la reine d’Angleterre Elisabeth II a inauguré, mercredi, le nouveau siège de la Haute Cour de Justice du Royaume-Uni. Situé en plein centre de Londres, cette Cour – juridiction d’exception en première instance, compétente au-delà d’un certain montant financier ou dans les affaires les plus importantes –, est, avec la Cour de la Couronne et la Cour d’appel d’Angleterre, l’une des cours supérieures d’Angleterre et du pays de Galles." border="0" /> C’est le sourire aux lèvres que la reine d’Angleterre Elisabeth II a inauguré, mercredi, le nouveau siège de la Haute Cour de Justice du Royaume-Uni. Hey! ma reinette    ne me dis pas que tu t'appelles Elisabeth toi aussi.....
<b></div>Menu fretin, grand festin.</b> Un jour sur ses longs pieds allait on ne sait où/Un jabiru d’Afrique emmanché d’un long cou/Au bord d’un marigot, en quête d’un petit plat/L’onde en était saumâtre, comme toujours au Kenya/Ma commère la grenouille y faisait mille tours/Ayant lu La Fontaine, l’oiseau aux beaux atours/Fut loin de dédaigner une aussi mince proie/Bien au contraire, vif comme l’éclair, il s’en saisit/Et se met à taquiner ce petit frichti/La rainette en profite, tente de s’échapper/Pour la plus grande joie de notre photographe/Mais ce que son image, superbe, ne nous dit pas/C’est quelle fut in fine l’issue de ce combat/Menu fretin, grand festin... ou bouchée de rien ? Menu fretin, grand festin. Un jour sur ses longs pieds allait on ne sait où/Un jabiru d’Afrique emmanché d’un long cou/Au bord d’un marigot, en quête d’un petit plat/L’onde en était saumâtre, comme toujours au Kenya/Ma commère la grenouille y faisait mille tours/Ayant lu La Fontaine, l’oiseau aux beaux atours/Fut loin de dédaigner une aussi mince proie/Bien au contraire, vif comme l’éclair, il s’en saisit/Et se met à taquiner ce petit frichti/La rainette en profite, tente de s’échapper/Pour la plus grande joie de notre photographe/Mais ce que son image, superbe, ne nous dit pas/C’est quelle fut in fine l’issue de ce combat/Menu fretin, grand festin... ou bouchée de rien ? " title="Les reinettes sont à l'honneur...." />Menu fretin, grand festin. Un jour sur ses longs pieds allait on ne sait où/Un jabiru d’Afrique emmanché d’un long cou/Au bord d’un marigot, en quête d’un petit plat/L’onde en était saumâtre, comme toujours au Kenya/Ma commère la grenouille y faisait mille tours/Ayant lu La Fontaine, l’oiseau aux beaux atours/Fut loin de dédaigner une aussi mince proie/Bien au contraire, vif comme l’éclair, il s’en saisit/Et se met à taquiner ce petit frichti/La rainette en profite, tente de s’échapper/Pour la plus grande joie de notre photographe/Mais ce que son image, superbe, ne nous dit pas/C’est quelle fut in fine l’issue de ce combat/Menu fretin, grand festin... ou bouchée de rien ? " border="0" />   (Tony Crocetta/Biosphoto) Dis donc,  l'emplumé chatoyant du dessus!    t'as trop fumé le roseau sauvage ou quoi? Je suis  "Felix-Catbète II "et ton insolence sera  "Châtiée"

Le chat de Floooo
Ah! ces jeunes faut tout leur expliquer.
Majorette - Image et Photo
   Mademoiselle, les coton-tiges c'est pas fait pour se nettoyer cet endroit là!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marigotine 1310 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine