Magazine

Ma semaine télé du 5 au 11 décembre

Publié le 12 décembre 2011 par Corboland78

Lu dans le New York Times, à propos du tour de vis du gouvernement chinois visant à contrôler davantage les médias. « … le 25 octobre dernier, l’Administration d’Etat de la radio, du cinéma et de la télévision a ordonné à trente-quatre grandes chaînes de télévision par satellite de se limiter chacune à deux émissions de divertissement hebdomadaires de quatre-vingt-dix minutes et, en tout, à dix pour tout le pays. Les chaînes devront en outre diffuser chaque soir deux heures d’informations et élaborer leur programmation sans tenir compte des taux d’audience. Ces mesures qui doivent entrer en vigueur le 1er janvier 2012, sont destinées, selon le ministère, à éradiquer « le divertissement exubérant et les tendances vulgaires » ». 

Lundi soir sur France2, un double épisode de Castle absolument parfait. Une intrigue qui se tenait, un militaire revenu d’Afghanistan place une bombe à New York en faisant soupçonner des musulmans afin de se venger du désintérêt des Américains pour ses soldats en guerre. Nos deux héros, Kate et Castle, frôlent la mort dans les bras l’un de l’autre et l’écrivain se croît déjà au Paradis ! 

Mercredi sur France3 avec le magazine Des racines & des ailes qui se propose de nous faire découvrir un Paris moins connu. A travers ces différents reportages, ce qui se dessine c’est une ville qui sait conserver son aspect village quand on cherche bien ! Du quartier de la Villette qui vit autour de son canal aux jardins secrets et privés du cœur de la capitale en passant par ces maisonnettes enfouies dans la verdure dans le XIXe arrondissement en passant par les bistrots et jeunes amateurs de musette, on constate que la résistance est active, modernité oui, mais à condition de pouvoir conserver une part de « vraie vie » à l’ancienne. Une bonne soirée avec de belles découvertes.  

Jeudi sur France5, La Grande librairie présentée par François Busnel. Ce soir on parle d’Histoire sous différents angles, que ce soit Condé de Simone Bertière au bagout intarissable à Jésus de Christian Petitfils. Mais sur le plateau il y a aussi Claude Izner, un pseudo cachant deux sœurs bouquinistes qui écrivent ensemble des polars situés dans le Paris du XIXe siècle. Mais il y a  surtout Pierre Nora qu’on écouterait parler durant des heures, un homme qui a une vision historique du monde, sachant relier les faits les plus disparates les uns aux autres, hélas, les contraintes du direct lui clouent le bec !

Vendredi sur M6, je retrouve une série abandonnée depuis un certain temps, NCIS : enquêtes spéciales. Tous les personnages habituels sont encore au rendez-vous, mais je ne m’intéresse plus à leurs aventures même s’ils restent toujours sympathiques. Une seule remarque, le pauvre McGee (Sean Murray) qui joue le rôle de l’informaticien, a une bien mauvaise mine depuis qu’il a considérablement maigri.

SanDvign-283.jpg
Samedi sur France3, je tente ma chance avec un téléfilm policier de Marc Rivière, Le sang de la vigne, attiré par le casting, Pierre Arditi et Marisa Berenson. Un œnologue mêlé à une série de crimes dont l’une des victimes est une ancienne bonne amie à lui. Heureuse surprise, sans être inoubliable, ça se regardait sans ennui ni bâillement, difficile de demander plus à un tel programme.

Dimanche, je clos la semaine avec Les enquêtes de Murdoch sur France3. Dernier épisode de la saison qui se termine en beauté. Ensuite, je zappe à droite et à gauche, sur du déjà vu de qualité et du pas vu, pas terrible, attendant que Morphée m’attire vers la chambre… 

Une semaine assez quelconque, mais j’ai fait un gros effort pour encourager le service public. Il paraît que les chiffres d’audience ne sont pas bien bons. Avec cinq soirées sur six passées sur ses chaînes, le service public peut me remercier, non ?  


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Corboland78 254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte