Magazine

Pourquoi les Congolais de Kinshasa manifestent à Bruxelle...

Publié le 15 décembre 2011 par Mokemo

Pourquoi les Congolais de Kinshasa manifestent à Bruxelles (à Londres, à Paris, à Washington, à Montréal…)Magloire MPEMBI NKOSI


Voilà plusieurs jours que les Congolais expatriés manifestent leur mécontentement dans plusieurs capitales occidentales. Des marches et autres sit in sont régulièrement organisés à Paries, à Bruxelles, Londres ou Washington. Ils sont été mal perçus par les nationaux en raison de quelques débordements et désagréments ça et là observés. Il y a lieu de faire le point sur la situation et montrer pourquoi les raisons qui poussent les Congolais dans les rues des capitales occidentales sont de nature à attirer la sympathie plutôt que l’antipathie.  

De quoi s’agit-il ?

 Il s’est tenu le 28 novembre 2011 dernier un double scrutin présidentiel et législatif au Congo Kinshasa. Les résultats provisoires proclamés par la CENI (Commission Electorale Indépendante) ont donné Joseph Kabila, le président sortant vainqueur du scrutin présidentiel avec une avance confortable par rapport à son concurrent direct Etienne Tshisekedi wa Mulumba.Ces résultats ont été contestés par l’opposition mais aussi par une bonne partie du peuple congolais. Des affrontements ont éclatés. Plusieurs témoignages rapportent des exactions voire des tueries de la part des forces de l’ordre.A l’heure actuelle il apparait clairement que les résultats donnés par la CENI ne correspondent pas à la réalité. Un certain nombre des faits évoqués par plusieurs sources l’indiquent. On peut citer le cardinal Monsengwo[1], l’Abbé Mpundu[2], le journaliste belge Arnaud Zajtman[3] ou la mission des observateurs de l’Union Européenne[4].Pour une bonne partie des Congolais, Joseph Kabila a perdu les élections et devrait laisser sa chaise à Etienne Tshisekedi…C’est loin d’être l’avis de la CENI dirigée par un parent de Joseph Kabila.

Pourquoi manifester à Bruxelles (Londres, Washington…) ?

 Les Congolais expatriés à travers le monde demeurent pour la plupart attachés à leur pays. Ils ont suivi de près ces élections et ont été mis au courant du déroulement calamiteux des opérations de vote. Ils ont aussi remarqué dans les capitales de leur pays de résidence un traitement de l’information biaisé pour la plupart du temps en faveur du pouvoir de Kabila. De fausses informations ont été diffusées par les médias en Europe. La détermination de la communauté congolaise les a obligés à revenir sur leurs déclarations voire à présenter des excuses. Ce fut le cas de Sylvain Attal de France 24. Un petit tour sur le blog de Collette Braeckman , la spécialiste de la RD Congo au quotidien belge Le Soir , est assez édifiant à ce propos. Dithyrambes et demi-vérités tiennent lieu d’analyse.Pourquoi les Congolais de Kinshasa manifestent à Bruxelle...La Communauté internationale (occidentale) apporte un soutien sans faille à l’actuel président. Le fait est bien connu des Congolais mais pas forcément de leurs voisins de palier européens, prolétaires des temps modernes, anonymes victimes de la mondialisation conduite par la cette élite  à double facette : humaniste en Occident et prédatrice sous les tropiques.Les dérapages qui ont émaillé les manifestations congolaises notamment à Bruxelles sont déplorables et ne servent pas la cause[5]. Il est donc temps d’expliquer aux peuples belges, français, anglais, américains, australiens, danois, italiens, finlandais…le sens de ces manifestations. Il est temps de leur dire calmement que leurs élites, tout en prônant la démocratie et les droits de l’homme en Europe, soutiennent des régimes essentiellement opposés à ces valeurs pourtant dites « universelles ». D’aucuns rappelleront à juste titre que les états africains sont indépendants depuis au moins cinquante ans. Sans revenir sur la « virtualité » des indépendances des états africains, il faut savoir que l’ « indépendance » n’a jamais empêché les grandes puissances d’influer – il s’agit d’un euphémisme – sur l’évolution des états africains. L’assassinat de Lumumba  (Belgique et USA) ou l’empoisonnement de Ruben Um Nyobe (France) pour ne citer que ces exemples sont là pour l’attester. Voilà cinquante ans que cela n’a pas changé et se perpétue encore, plongeant des centaines, des milliers voire des millions de personnes dans la misère la plus vile. C’est pour en échapper que des Africains viennent trouver provisoirement refuge en Europe. Le moyen le plus sûr de lutter contre l’immigration illégale est de contribuer à la mise en place d’un environnement sécurisant dans les pays africains. Voilà pourquoi, les Européens devraient soutenir les manifestations des Congolais. Si les choses s’améliorent en Afrique, bon nombre d’entre eux retourneront dans leur pays. L’enjeu est de taille.

Conclusion

 L’Histoire est en train de s’écrire. Nul ne peut prédire le sens dans lequel la roue va tourner. Une seule chose est certaine. De Conakry à Lomé, de Kinshasa à Abidjan, de Kigali à Lomé, les peuples d’Afrique cherchent à maîtriser leur destin.


[1] http://www.dia-afrique.org/index.php?option=com_content&view=article&id=823:rdc-resultats-provisoires-de-lelection-presidentielle--le-cardinal-monsengwo-hausse-le-ton&catid=37:politique-et-societe&Itemid=29[2] http://chronikin.blog4ever.com/blog/blog2-151346-4-460360.html[3] http://www.lalibre.be/debats/opinions/article/704987/il-est-moins-une-a-kinshasa.html[4] http://www.aeta-network.org/wp-content/uploads/2011/12/moeue-rdc2011-declaration-preliminaire_fr.pdf[5] Il faut néanmoins noter que si on déplore des voitures incendiées ou des vitres brisées à Bruxelles, à Kinshasa ce sont des dizaines de personnes qui ont été tuées durant la période électorale.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mokemo 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte