Magazine Humour

Les robots aussi peuvent être vilains

Publié le 03 mars 2008 par Benoit B.
Mecha-Godzilla

Alors comme ça vous croyez qu'il n'y avait que les humains pour avoir le monopole de la vile méchanceté ? De la sombre trahison ? Du "pouah caca" mensonge ? Et bien non ! Même pour ça on est pas l'exclusivité, pauvres nuls que nous sommes, comme le montre une étude fantabuleuse réalisée sur des petits robots rigolos.
Cette étude vraiment passionnante (« Queu-ouah ??? Un compliment sur Nioutaik et pas une râlerie ?? Mais mais mais ça devient n'importe quoi ») réalisée par Dario Floreano et ses potes du laboratoire de systèmes intelligents à l'institut fédéral de technologie Suisse repose sur l'utilisation de plusieurs petits robots programmés grâce à un circuit neuronale (oui cette phrase est indigeste) et qui ressemblent à ça :
Robot kawaii

Chacun de ces robots est composé de roues pour rouler, de diodes pour dioder, de capteurs de lumières et d'un « cerveau ». Leur cerveau est programmé par un système de 30 gènes, ce qui fait que les pauvres petits êtres cybernétiques ne ressentent pas de plaisir (Je vous laisse découvrir le jeu de mot honteux qui s'est glissé dans cette phrase oO).
« Mais mais mais !! A quoi ça correspond des gênes pour un robot fait en plastique pourri et en sable aggloméré ?? S'il a pas de cerveau saypapossib il peut pas avoir de gènes !» En fait de gènes il s'agit tout bêtement de 30 « bouts de code informatique », chacun de ces bouts de code informatique déterminent de quel façon le robot va « détecter la lumière » ou encore qu'elle réaction va il avoir lorsqu'il captera la dites lumière. Ces 30 bouts de codes peuvent ensuite êtres mélangés façon LEGO de l'informatique pour définir le comportement d'un robot. Histoire de bien clarifier le concept de foulie prenons un exemple simple avec 4 gènes :
  • Gène 1 : Si robot voit lumière lumière bleue alors il dit « zOMG, MES MES YEUX !! »

  • Gène 2 : Si robot entend « zOMG, MES MES YEUX !! » alors il fonce sur le robot qui dit ça en criant « POUR AIUR !! » et se fait exploser gràce à une mini charge nucléaire (Tant qu'a faire,je fais ce que je veux c'est un exemple :p)

  • Gène 3 : Si robot entend « zOMG MES YEUX » il répond « OU CA OU CA »

  • Gène 4 : Si robot voit une explosion nucléaire il dit « OOOOOOOH »

Maintenant imaginons qu'on assigne deux gènes aléatoirement a plusieurs robots, par exemple :
  • Robot 1 : Gène 1 & Gène 4

  • Robot 2 : Gène 2 & Gène 4

  • Robot 3 : Gène 3 & Gène 4

Et maintenant observons leur comportement en images faites à la main avec les pieds sous photoshop :
Schéma explication fonctionnement intelligence neuronale robot

Eh oui ça donne absolument n'importe quoi :') mais j'espère que ça éclairci un peu le principe
La première étape de l'expérience à donc consisté à générer aléatoirement divers types de comportements pour chaque robot en piochant aléatoirement dans les 30 bouts de programme, ensuite les robots étaient lâchés dans une sorte d'arène contenant plusieurs diodes lumineuses, certaines de ces diodes indiquant de la « nourriture » et d'autre du « poison ». Si les robots venaient s'alimenter à une diode « nourriture » leurs batteries étaient « rechargées » et s'il s'agissait de « poison » et bin ils l'avaient dans le fion comme disent les scientifiques. Des colonies de plusieurs robots étaient ainsi créées et lâchées dans l'arène puis, après un temps donné, les divers membre de ces colonies étaient récupérées afin de voir lesquels s'en étaient le mieux sortis (cad avaient les batteries les plus pleines). Les « programmes » des robots vainqueurs était alors « mixés » pour obtenir un programme amélioré auquel on ajoutait par dessus quelques gènes aléatoires pour faire évoluer le génome comme dans la réalité. Ce programme amélioré était alors réinjecté dans les nouveaux robots. Histoire d'être plus clair voici un schéma alakon :
Schéma principe d'optimisation algorithme génétique

Grâce à cette méthode à chaque nouvelle session de test les robots devenaient de plus en plus « intelligents » et c'est là que les choses deviennent intéressantes, après 50 génération de robots les comportement de certaines des quatre colonies de test donnèrent des résultats des plus troublants :
  • Chacune des colonie était alors capable de communiquer en utilisant les diodes équipés sur chaque robot, cela leur permettait de s'avertir les uns et les autres si l'un des membre trouvait de la nourriture ou du poison.

  • Une des colonie développa des robots traitres ou robots menteurs, ces gros saligauds s'amusaient à clignoter pour faire croire à leurs camarades qu'une source lumineuse était de la nourriture alors qu'il s'agissait de poisson puis ils se barraient vite fait vers une vraie source de nourriture sans jamais en avertir le reste de la colonie les laissant tous crever la gueule ouverte (en l'occurrence la prise ouverte !) ! Si ça c'est pas un comportement de belle radasse

  • Heureusement, pour compenser la vilénie de cette colonie un autre groupe de robots était remplis de « héros » qui se sacrifiaient sur des zone « poison » et en avertissait leurs braves camarades. J'imagine d'ici la scène façon film de guerre, un robot s'approche rapidement d'une diode, la teste et s'aperçoit qu'il s'agit d'un piège, profitant du peu de temps qu'il lui reste à vivre il se met à ramper vers ses potes, la rage au ventre pour les avertir « IT'S A TRAP !! » puis dans un dernier souffle il leur tend une photo de sa femme « Vous lui direz que je l'ai toujours aimés, snif snif !! » Purée c'est hyper émouvant :')

Je ne sais pas vous mais je trouve cette expérience absolument fascinante, alors oui ces robots n'ont pas de vrais sentiments, on ne peut pas non plus considéré qu'ils agissent « mal » ou « bien » vu qu'ils agissent dans les limites de leur programmation ce n'est pas franchement ce que l'on peut appeler du libre arbitre. Mais malgré ça, le fait de retrouver à un si petit niveau des comportements si humains à un côté vraiment troublant qui vient confirmer ce que je pensais (oui je pense parfois, pas souvent et ça pisse pas bien loin mais quand même oO) à savoir qu'il n'y a pas vraiment de bien ni de mal en chacun de nous, juste une volonté de s'adapter et de survivre qui, malheureusement, a parfois la fâcheuse tendance à venir écraser les autres et leur faire du bobo dedans leur corps. Bon, c'est vrai ça fait très philo à deux balles et de toute façon personne n'est d'accord sur le thème du bien et du mal alors j'ai bien le droit de sortir ma petite théorie à 3 francs oO
En tout cas les robots qui peuvent devenir vils et méchants ça fait très peur surtout quand on vois la tronche du dernier prototype de robot « expressif » que les Japonais nous on pondus :
Robot qui fait peur

Non mais vous avez vu cette tronche oO Même Terminator à côté est sexy c'est atroce je vais en faire des cauchemars la nuit. Finalement dans leur clip Technologic les Daft Punk sont pas si loin que ça de la réalité :

Avec des tronches pareils c'est sur, ces salauds de robots vont nous feinter et nous obliger à bouffer des diodes « poison » !! Ah si seulement tous les robots démoniaques pouvaient ressembler à ça :
Robot Battlestar galactica

Il y a pas à dire, la réalité ça craint T___T


Bon, ce billet est un peu spécial vu qu'il est moins plein de n'importe quoi que d'habitude, j'espère que malgré ça vous avez « GRAVE KIFFE DANS VOTRE PETIT CORPS MUSCLE !! » sinon balancez moi des caillasses en commentaire T___T
D'autres billets sur le thème des robots :
Un robot pour protéger les petits nenfants coréens
Le robocop russe
Nos amis les robots
- Via -

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benoit B. 13656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines