Magazine Société

En état de "flow"

Publié le 19 décembre 2011 par Christophefaurie
James Slavet, associé du fonds de capital risque Greylock Partners, propose 5 indicateurs originaux de l'efficacité du management. Le premier, le "state flow percentage", me tape dans l'oeil : pendant quel pourcentage de notre temps au travail sommes-nous réellement concentrés sur un tâche ? A une époque où nous sommes en permanence distraits (pollués ?) par toutes sortes de sollicitations extérieures - au premiers chef desquelles on trouve l'email - cette mesure de l'efficacité au travail me semble vraiment pertinente !
Cette proposition s'appuie sur les travaux d'un professeur américain d'origine hongroise, Mihaly Csikszentmihalyi (n'essayez pas de prononcer, sauf si vous êtes hongrois). Ce spécialiste de psychologie positive a décrit le "flow" comme l'état mental dans le quel une personne est toute à sa tâche, concentrée sur - voire immergée dans - son travail, et avec le sentiment de réaliser celui-ci efficacement ou avec succès.
Pour tous ceux dont le travail demande de la concentration, peut-être faudrait-il aménager les open spaces ou réduire les réunions (demies journées ou journée entière sans réunion ?). James Slavet propose même des post-its "Laissez-moi, je bosse" pour décourager les empêcheurs de travailler concentré.
Cela risque de ne pas suffire. Je proposerais aussi : éteignez non seulement la notification d'emails mais carrément votre messagerie et ne l'utilisez que dans un créneau horaire défini. Arrêtez Skype ou MSN. Etc. Edictez des règles entre vous pour ne pas déranger ceux qui ont besoin de concentration. Pour ma part, c'est décidé : je vais me fabriquer un petit panneau "Lâchez-moi la grappe, je suis en état de flow !"

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine