Magazine Environnement

Facebook et Greenpeace : la hache de guerre est enterrée

Publié le 19 décembre 2011 par Bioaddict @bioaddict

Presque deux ans après avoir lancé une campagne web dénonçant l'utilisation excessive et très polluante d'énergies fossiles par les data center de Facebook, Greenpeace estime que " le réseau social prend le virage d'un futur énergétique propre".

Echange de bons procédés ou début d'une amitié loyale ? Le leader des réseaux sociaux, qui avait déjà envoyé des signaux teintés de vert il y a quelques mois, s'est engagé vendredi 16 décembre à alimenter ses installations en énergies vertes, et plus particulièrement ses serveurs, très gourmands en énergie.

Facebook s'est également s'engagé à innover en matière énergétique, grâce à l'Open Compute Project, un projet de recherche mené en partenariat avec l'association écologiste Greenpeace qui vise à développer de nouvelles solutions permettant d'optimiser l'énergie utilisée par les serveurs. Afin de démocratiser des serveurs "moins gourmands en énergie", l'Open Compute Project se propose de partager connaissances et savoir-faire avec d'autres acteurs du secteur informatique.

"Nous travaillons avec Greenpeace et d'autres pour créer un monde (...) fonctionnant à l'énergie propre et renouvelable", a ainsi déclaré le créateur de Facebook dans un communiqué cité par l'AFP. Mark Zuckerberg s'est personnellement engagé à conditionner l'implantation des centres de données de la firme à la disponibilité d'énergies renouvelables
Les deux anciens ennemis ont donc parcouru un sacré bout de chemin depuis avril 2010, date à laquelle Greenpeace avait lancé sa campagne " unfriend coal " (supprimez le charbon de vos amis) contre Facebook. Le réseau social venait alors de décider d'implanter un centre de données à Prineville dans l'Oregon, un Etat critiqué pour sa forte consommation de charbon. Une vidéo faisant le lien entre Facebook et la consommation d'énergies fossiles avait alors créé le buzz sur la toile.

Autrefois très virulente à l'encontre de la firme de Mark Zuckerberg, Greenpeace a complètement changé de ton, estimant désormais que Facebook est un " exemple à suivre pour le secteur informatique ! " Espérons qu'il s'agit-là d'une amitié sincère et durable.

Alicia Muñoz


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1760784 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte