Magazine Santé

IMPLANTS MAMMAIRES: Fumer augmente-t-il le risque de complications? – Effets indésirables

Publié le 19 décembre 2011 par Santelog @santelog

IMPLANTS MAMMAIRES: Fumer augmente-t-il le risque de complications? – Effets indésirables « Peut-on fumer sans risque accru avec des implants mammaires ? Peut-on fumer avant et après l'intervention ? » Si les forums en ligne sur le sujet sont très nombreux, il existe très peu d'études spécifiques sur l'association tabagisme et effets indésirables liés, en cas d'implants mammaires. Mais la Food and Drug Administration avertit sur le risque de nécrose cutanée, l'American Society of Plastic Surgeons (ASPS) déconseille le tabagisme et les experts en cicatrisation expliquent pourquoi fumer retarde la cicatrisation… En bref, il est préférable de s'arrêter, au moins plusieurs semaines avant l'intervention.


Parmi les risques d'effets indésirables liés aux implants mammaires, celui de nécrose cutanée c'est-à-dire de tissus lésés autour de la poitrine est évoqué par la FDA comme pouvant être causé par une infection, l'utilisation de stéroïdes dans la poche de poitrine chirurgicale, la chimiothérapie / radiothérapie, la chaleur excessive ou de thérapie par le froid mais aussi le tabagisme. L'American Society of Plastic Surgeons (ASPS) cite les angiopathies des petits vaisseaux liées à un tabagisme élevé ou des antécédents de tabagisme parmi les facteurs de risque d'effets indésirables après pose d'implants mammaires.


Fumer provoque la constriction des vaisseaux sanguins, réduisant l'approvisionnement en sang et l'oxygène transporté par le sang vers la zone chirurgicale. Or les tissus ont besoin de cet approvisionnement en sang et en oxygène pour pouvoir cicatriser. Lorsque l'approvisionnement en sang est réduit, les tissus cicatrisent plus lentement. Les chirurgiens demandent à leurs patientes des délais différents pour s'abstenir de fumer avant et après l'intervention chirurgicale, de 2 à 5 semaines, avant et après. Mais les dernières recommandations de délai optimal seraient comprises entre 4 et 8 semaines, selon l'ASPS. L'American Society of Anesthesiologists suggère que cesser de fumer même 24 heures avant l'intervention et 7 jours après reste bénéfique…


Tabac et cicatrisation : l'Australian Wound Management Association et l'un de ses experts, Geoff Sussman spécialiste depuis 30 ans en Plaies et cicatrisation, ancien président de l'Australian Wound Management Association explique dans un rapport* que fumer interfère sérieusement avec la guérison : « Smoking has a major deleterious effect on wound healing ». Une cigarette réduirait le flux sanguin vers la tête et les extrémités de 50% durant une heure après l'intervention. Le Pr. Sussman souligne que, si les campagnes de santé publique ont fait prendre conscience du risque accru de cancer du poumon associé au tabagisme, l'effet du tabagisme sur la cicatrisation reste très mal connu. Il souligne également une étude de 2003 selon lesquelles les fumeurs devant subir une chirurgie orthopédique non urgente ont été plus à risque de complications post-opératoires, en particulier celles liées à la guérison.


Tabac et complications pulmonaires : Enfin, l'American Society of Plastic surgeons évoque aussi le risque démontré de complications pulmonaires péri-opératoires lié au tabagisme passé ou présent.


En fait, s'il existe très peu d'études sur l'association implants mammaires et tabac , il en existe plethore sur les risque du tabac et , sur les implants mammaires, de nombreux épidémiologistes estiment que des études plus longues que celles réalisées à ce jour, sur 15-20 ans de suivi serait nécessaires pour identifier les effets indésirables après ou avec une exposition au tabac, à l'amiante ou à d'autres facteurs environnementaux.


Sources: FDA « Risks of Breast Implants», *Australian Wound Management Association “A Report on the Proper Treatment of Wounds and Ways To Minimise Scarring- A Panel of Australian Medical Experts Provide Their Insight”, American Society of Plastic Surgeons “Postmastectomy Breast Reconstruction” et “Evidence-Based Patient Safety Advisory: Patient Assessment and Prevention of Pulmonary Side Effects in Surgery. Part 2—Patient and Procedural Risk Factors


IMPLANTS MAMMAIRES: Fumer augmente-t-il le risque de complications? – Effets indésirables
Accéderaux dernières actualités sur les Prothèses ou Implants mammairesLire aussi: IMPLANTS MAMMAIRES: Ce que les femmes devraient savoir, avant l'intervention



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine