Magazine Informatique

WikiLeaks : SpyFiles ou l’espionnage de masse

Publié le 20 décembre 2011 par Lokk @journaldupirate

WikiLeaks : SpyFiles ou l’espionnage de masseWikiLeaks signe son retour avec une série de documents tout à fait époustouflants : the Spy-Files !

On penserait au titre d’un film d’espionnage, mais toute cette affaire n’a rien de bien divertissant, au contraire !

Le site Internet de Julian Assange vient de publier 287 documents qui mettent en cause plus de 150 sociétés travaillant étroitement avec des dictatures.

« Ces dix dernières années, les systèmes pour la surveillance de masse, sans distinction entre les citoyens, sont devenus la norme », dixit Julian Assange.

Un aperçu de leurs possibilités : écoute de conversations téléphoniques, localisation d’un téléphone via le GPS, interception d’emails, mais aussi envoi de faux SMS, modification du texte de SMS envoyés, photos de vous ou de l’endroit où vous vous trouvez prises à votre insu avec votre propre smartphone…

Des entreprises spécialisées dans le renseignement, les télécommunications et la surveillance, en Europe et à l’étranger, vendent leurs technologies à qui veut bien les acheter. Ces échanges rapporteraient des milliards de dollars. On l’a vu récemment avec les révoltes du Printemps Arabe. Les manifestants étaient tracés via leurs téléphones ou leurs connexions Internet. Et c’est ainsi que l’affaire Amesys ressurgit (filiale du groupe français Bull, mis en cause à plusieurs reprises pour la vente, dès 2007, de matériel de surveillance au régime de Kadhafi).

Le fait que des entreprises peu scrupuleuses fassent affaire avec des gouvernements comme celui de Kadhafi n’a rien de surprenant. Mais lorsque cette surveillance des personnes (communications, positions…) est institutionnalisée (mise en place par des Etats) à l’insu de leurs citoyens, ce sont les libertés fondamentales de chacun d’entre nous qui sont balayées d’un revers de la main. Et tout cela, bien sûr, sans aucune réglementation.

Ces informations sont révélées au moment où l’affaire Carrier IQ éclate au grand jour et met dans l’embarras les principaux constructeurs de mobiles. Un logiciel espion serait en effet présent dans chacun des téléphones portables que nous possédons. Même si, aux dernières nouvelles, l’Europe ne serait pas concernée…
Il n’en demeure pas moins que nos libertés fondamentales s’amenuisent comme peau de chagrin : notre liberté d’expression, notre vie privée… nous ne contrôlons plus rien. Big Brother est là, il nous surveille. Et lui, qui le surveille ?

WikiLeaks : SpyFiles ou l’espionnage de masse

http://spyfiles.org/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lokk 1741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine