Magazine Société

Nathalie Arthaud noyée

Publié le 20 décembre 2011 par Assouf
C'est amusant d'avoir mis des années à comprendre quelque chose, et de constater que d'autres n'y comprennent toujours rien. Il y a long temps que j'ai perdu le PS, et toute la gauche officielle d'ailleurs. Emmanuel Todd persiste à penser que la situation catastrophique obligera Hollande à être raisonnable. Rien ne l'indique ! J'en serais tout ébahi. L'extrême-gauche, depuis 2005 m'a toujours parue insignifiante. Mais aujourd'hui j'entends Nathalie Arthaud, candidate en 2012 pour Lutte Ouvrière. 
Toujours le même problème : vous parlez aux ouvriers, au nom des ouvriers, mais retournez-vous - ils ne sont pas là, ils sont au FN. Arthaud parle d'internationalisme. Marx qui prévoit que la mondialisation obligera à penser des solutions à un niveau supérieur à la nation. Travailleurs de tous les pays, unissez-vous !
Mais précisément, c'est là ce qui n'est pas compris. Dame Arthaud considère que les ouvriers Chinois sont nos frères et non nos concurrents. Ils sont les deux. Le capitalisme utilise cette idéologie de (extrême-)gauche, l'internationalisme, pour mettre les ouvriers en concurrence entre les pays, à l'intérieur des pays, et favorise l'émergence d'un lumpen-prolétariat (sortes de racailles à casquette NYPD, lumpen-prolétariat qu'on trouve partout du 9-3 à l'Elysée) qui détourne tout le monde des luttes sociales et démocratiques. 
Mais les ouvriers, eux, pour vivre cette situation tous les jours, ont tous compris autre chose que Dame Arthaud. Et nous aussi. Marx le prévoyait. Jaurès le déclamait. Péguy, je l'ai assez cité, l'écrivait si brillamment.
On n'est pas aidé !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Assouf 938 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine